x
Close
Politique

Politique : Barbarie contre civilisation

Politique : Barbarie contre civilisation
  • Publiédécembre 15, 2021

Depuis quelque temps l’Europe est assaillie par des hordes de migrants barbares qui veulent à tout prix s’y installer. Vraiment ?

Par Venance Konan

Que ce soit par la Méditerranée, par la Turquie, par les îles Canaries, par la Biélorussie, partout, ils cherchent tous les moyens pour entrer sur le sol européen.

Non seulement ils sont, comme le dit un certain Eric Zemmour, bon Français venu d’Algérie, sales, voleurs, violeurs et trafiquants de drogues, ils sont en plus pauvres.

Alors, tant que ce système mondial qui veut que toutes les richesses de la terre profitent seulement à une petite minorité, tant que cette petite minorité sèmera la guerre et le chaos dans les autres parties du monde, la grande majorité des gueux cherchera à rejoindre cette minorité là où elle vit.

Et vraisemblablement ils veulent remplacer la population blanche de l’Europe et sa belle culture par leurs populaces basanées ou carrément noires avec leurs coutumes de sauvages. 

Et la pauvre Europe n’a pas d’autre choix que de tenter de se barricader, par des barbelés, des murs, de coûteuses patrouilles terrestres, aériennes et maritimes, par tous les moyens possibles. 

De l’autre côté de l’Atlantique, les Etats-Unis, berceau de la démocratie et des droits de l’Homme sont aussi assaillis par d’autres hordes de barbares venus des pays d’Amérique latine, qui non seulement ont tous les vices de ceux qui veulent envahir l’Europe, mais en plus ils ne parlent pas l’anglais. 

Qu’ont-il fait Européens et Américains ?

Qu’ont donc fait l’Europe, qui nous a appris comment manger du riz avec une fourchette, et les Etats-Unis qui ont inventé le gospel, pour mériter un tel sort ? Rien, trois fois rien. 

Ils sont peut-être coupables d’avoir voulu faire partager leurs cultures au reste du monde, comme l’a dit François Fillon un ancien Premier ministre français. Comment cela ? 

Remontons quelques siècles en arrière dans l’histoire.

En 1492, un Européen du nom de Christophe Colomb découvrit une terre où vivaient des sauvages qui ne connaissaient ni Jésus, ni Marie, encore moins le Saint-Esprit.

Colomb et les siens entreprirent donc de les civiliser en les baptisant et en les réduisant en esclavage pour exploiter leurs richesses, mais ils moururent comme des mouches, ces sauvages. 

Les semblables de Colomb vinrent donc en Afrique où les gens étaient plus costauds et capturèrent tous ceux qu’ils rencontrèrent.

Ils les emmenèrent sur ces nouvelles terres qu’ils avaient appelée Amérique et en firent des esclaves pour remplacer les autochtones qu’ils avaient tous massacrés de manière très civilisée et très chrétienne. 

En échange, ils baptisèrent les Africains et leur apprirent à chanter de très beaux cantiques. C’était sans doute cela le partage de culture. 

Les Européens firent la même chose en Australie, en Nouvelle Zélande, en Asie, dans toutes les îles qu’ils rencontrèrent, partout où ils purent s’installer, partout dans le monde. 

Lorsqu’ils ne massacraient pas toute la population autochtone, ils en faisaient leurs serviteurs ou esclaves chargés d’exploiter à leur profit les richesses de leurs pays tout en les laissant vivre dans la misère. Lorsqu’ils arrêtèrent l’esclavage en Amérique, ils l’instaurèrent en Afrique et cela ne prit fin qu’en 1946. 

Après les indépendances des pays africains, ils se sont arrogés le droit, par la force, d’exploiter, toujours à leur seul profit, les richesses de ces pays.

Au Niger par exemple, tout l’uranium du pays est exploité par une firme française pour produire de l’électricité en France, pendant que les Nigériens vivent dans l’obscurité et les déchets radioactifs issus de l’extraction du minerai.

Les Etats-Unis, eux, tout comme les autres pays d’Amérique, ont été créés par des Européens qui ont d’abord exterminé les populations autochtones qu’ils ont remplacées.

Le grand remplacement que craint le dénommé Eric Zemmour en France a commencé là-bas. Mais les Etats-Unis sont devenus plus riches et plus forts que tous les autres pays du continent. Ils en ont donc fait leurs pays vassaux qu’ils exploitent sans vergogne. 

Europe de l’Ouest et Etats-Unis qui marchent la main dans la main ont décidé d’imposer leurs valeurs qu’ils ont déclarées universelles au reste du monde, au besoin par la force. 

C’est ainsi qu’ils ont mené des guerres et continuent d’en mener un peu partout dans le monde, pour, disent-ils, imposer la démocratie, et au passage, mettre la main sur les richesses du coin.

Il se trouve que tous les hommes et femmes de la terre aspirent au bonheur, au confort, à la liberté. Et, de la même façon que les Européens avaient fui massivement la misère et les dictatures dans leurs pays il y a quelques siècles pour aller chercher une vie meilleure en Amérique, en Afrique, en Océanie, partout ailleurs dans le monde, aujourd’hui, les hommes et les femmes du reste du monde qui vivent dans la misère et sous l’oppression cherchent à les fuir. 

Après les indépendances des pays africains, ils se sont arrogés le droit, par la force, d’exploiter, toujours à leur seul profit, les richesses de ces pays.

C’est l’Europe qui est à portée de destination pour les miséreux d’Afrique et du Moyen-Orient, et les Etats-Unis pour ceux d’Amérique du Sud. 

Alors, tant que ce système mondial qui veut que toutes les richesses de la terre profitent seulement à une petite minorité, tant que cette petite minorité sèmera la guerre et le chaos dans les autres parties du monde, la grande majorité des gueux cherchera à rejoindre cette minorité là où elle vit.

Et je ne suis pas sûr que des barbelés, des chiens de garde, des murs ou des Eric Zemmour arrivent à les dissuader.

@VK

 

Écrit par
Par Venance Konan

1 Commentaire

  • Cette tribune, car j’imagine qu’il ne s’agit pas d’un article qui lui est supposé factuel et objectif, tranche singulièrement avec le sérieux et le professionnalisme de votre journal…
    Les européens ont inventé l’esclavagisme et l’ont imposé en Afrique? Sérieusement?
    Et ces fameux grands contrats, à qui profitent-ils dans vos pays?
    Quand aux « hordes barbare », il s’agit plutôt de miséreux qui n’ont rien et n’ont droit à rien dans leur pays qui viennent en Europe et aux USA pour bénéficier d’un environnement social qui n’est tout simplement pas fait pour, comme le disait Michel Rocard, « accueillir toute la misère du monde ».

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *