Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Niger : Mohamed Bazoum élu Président

Selon la la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le candidat du pouvoir Mohamed Bazoum a remporté mardi la présidentielle avec 55,75% des voix.

Par Serges David

L’ancien ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir), a remporté avec 55,75% des voix la présidentielle face au candidat de l’opposition l’ex-chef de l’Etat Mahamane Ousmane (44,25%), a annoncé également la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Pour nombre d’observateur, ce scrutin sera historique si les différents camps acceptent les résultats définitifs pour ainsi tourner la page à l’histoire du Niger marquée par des coups d’Etats et actuellement confronté aux menaces des djihadistes et leurs attaques.

Le président de la CENI Issaka Souna a tout aussi ajouté que « ces résultats sont provisoires et doivent être soumis à l’analyse de la Cour constitutionnelle ».

Dans les détails, selon la CENI, Mohamed Bazoum a recueilli 2 501 459 voix contre 1 985 736 à Ousmane sur un total de 7,4 millions d’électeurs. Quant au taux de participation de ce second tour, il s’établit à 62,91%.

Mohamed Bazoum vainqueur

Pour sa part, Falké Bacharou, directeur de campagne du candidat Mahamane Ousmane, parlant au nom de l’opposition a demandé « à tous les Nigériens (…) de se mobiliser comme un seul homme pour faire échec à ce hold-up électoral », car il dénonce « un hold-up » électoral.

Peu avant la proclamation des résultats, l’opposition avait déjà exigé « la suspension immédiate de la publication des résultats ».

La situation s’est tendue après la proclamation, car près du siège du parti au pouvoir où le vainqueur Mohamed Bazoum est attendu pour prendre la parole, des manifestants de l’opposition se sont rassemblés et étaient pourchassés par des policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogènes.

 A LIRE AUSSI

Niger : Deux poids lourds au second tour de la présidentielle ce dimanche

Pour nombre d’observateur, ce scrutin sera historique si les différents camps acceptent les résultats définitifs pour ainsi tourner la page à l’histoire du Niger marquée par des coups d’Etats et actuellement confronté aux menaces des djihadistes et leurs attaques.

SD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This