Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Meurtre de George Floyd : «Nous ne pouvons pas rester silencieux !»

L’organisation Solidarity Statement Afrique composée des Africains d’Afrique et de la Diaspora a lancé une pétition* « Nous ne pouvons pas rester silencieux » suite au meurtre du Noir-Américain George Floyd assassiné par un policier blanc. 

Par Kimberly Adams

A ce jour, un peu plus de 639 personnes ont signé la pétition née au lendemain de la mort de Georges Floyd. Parmi celles-ci de grands noms des Africains vivants sur le continent ou membres de la Diaspora. Que dit leur texte. Ci-dessous l’intégralité de la pétition et les premiers signataires.

Nous, Africains du continent et du monde, sommes reconnaissants à vos dirigeants visionnaires, écrivains et penseurs d’avoir partagé avec nos aînés l’idée émancipatrice du Panafricanisme et d’avoir été à nos côtés dans la lutte contre le colonialisme et l’Apartheid. Nous ne pouvons pas rester silencieux…

« Des Africains d’Afrique et de la Diaspora solidaires de leurs sœurs et frères Africains-Américains.

En ces temps étranges d’incertitudes et de peurs, des nouvelles venues d’Amérique nous ont brisé le cœur.

Nous ne pouvons pas rester silencieux !

Nous ne pouvons pas rester sourds et aveugles à la détresse de nos sœurs et frères africains-américains. Nous sommes révoltés par le meurtre brutal de George Floyd commis par des officiers de police. Son agonie insoutenable et sa mort – amplifiant une longue litanie de cris et de  supplications et révélant au grand jour une chaîne de brutalités et de meurtres racistes – ont ravivé en nous de vieilles blessures d’âmes et convoque des mémoires douloureuses et communes.

Nous ne pouvons pas rester silencieux, parce que nous savons que tant de liens nous unissent à vous, sœurs et frères de notre communauté. Nous savons que vos ancêtres directs n’ont jamais cessé de résister et de lutter pour la liberté et la dignité : en attestent les combats dans les cales des navires et dans les plantations, les îlots de liberté bâtis au fil des ans et les luttes obstinées pour les droits civiques.

Nous, Africains du continent et du monde, sommes reconnaissants à vos dirigeants visionnaires, écrivains et penseurs d’avoir partagé avec nos aînés l’idée émancipatrice du Panafricanisme et d’avoir été à nos côtés dans la lutte contre le colonialisme et l’Apartheid.

Non, nous ne pouvons rester insensibles face aux pleurs de rage et à la détermination des citoyens blancs, bruns et noirs marchant ensemble dans les rues des villes américaines et de celles du monde pour affirmer avec force et courage que les vies des noirs comptent.

Comment pourrions-nous nous taire alors que nous savons que votre long et actuel chemin vers la liberté réelle fait écho à nos résistances d’hier et résonne avec les luttes que nous menons aujourd’hui  ici en Afrique, votre continent mère ? Nous menons ces combats pour faire avancer nos causes communes : les libertés démocratiques, la dignité, l’égalité, la justice sociale, les droits et le bien être des femmes et de toutes minorités, l’intégrité des dirigeants et des institutions, l’indépendance économique et enfin la maîtrise de notre destin culturel et historique.

En ces temps critiques et fragiles où l’être humain sent confusément qu’il s’est engagé dans une tragique impasse, c’est notre devoir de l’aider à construire un avenir meilleur et durable, c’est à dire à reprendre le chemin des valeurs fondatrices d’Ubuntu et de Nitte, de sagesse, d’égalité, de respect, de solidarité, de fraternité, afin qu’il se réconcilie avec lui-même, dans la paix.

Nous ne pouvons pas rester de marbre quand nous avons aussi de bonnes nouvelles à partager avec vous, nos sœurs et frères africains-américains : au-delà des clichés et malgré les Cassandre, une nouvelle Afrique émerge sous nos yeux. Une Afrique résiliente portée  par nos communautés et une société civile dynamique et entreprenante, animée par une génération de jeunes et de femmes déterminés à sortir le continent de la fatalité du désespoir et à construire un autre avenir.

Ensemble, nous sommes les soldats de l’espoir engagés dans la construction d’une nouvelle Nation africaine, adossés aux meilleurs appuis de notre héritage culturel. Dans cet esprit, nous sommes un seul Peuple – et une seule Nation.

Une Nation forte de ses 1,3 milliard d’individus, plus puissante encore avec l’apport des autres millions de la Diaspora.

Ensemble nous pouvons construire enfin une Nation africaine globale. Elle sera la nôtre. En son sein, nous célébrerons dans les  places, les  avenues et les  rues la mémoire des innombrables héros et héroïnes de la descendance africaine. En mémoire de nos liens de sang, cette nouvelle Afrique sera conçue dès le départ pour devenir notre maison commune.

Nous ne pouvons pas rester silencieux !

Nous ne pouvons pas rester indifférents, car nous avons tant de chantiers à ouvrir. Le premier d’entre eux sera de revisiter ensemble – avec courage et honnêteté – notre histoire partagée. Mais nous devrions aller au-delà de la période récente et visiter notre Afrique perdue. Notre histoire n’a pas commencé avec la période tragique de l’esclavage. Nous explorerons ensemble les contrées lointaines de nos royaumes et empires oubliés, les destinées glorieuses de nos nobles  dirigeants, les avancées scientifiques, technologiques et sociales qui ont forgé l’évolution de nos sociétés et qui sont restées largement méconnues.

Notre chantier commun devrait être de mettre enfin au centre de nos préoccupations l’éducation et la formation de nos enfants afin qu’ils soient mieux préparés à affronter et relever les défis complexes de demain.

Notre chantier commun pourrait être de développer un partenariat économique mutuellement bénéfique afin de créer les conditions d’une indépendance véritable.

Nous ne pouvons pas rester silencieux,  parce que nous réclamons notre place légitime au cœur de la destinée humaine.

Dans une période décisive  ou l’Humanité est confrontée à une menace existentielle liée au changement climatique, aux épidémies et à la montée suicidaire des inégalités sociales, nous devons rester ensemble pour ne pas périr.

Nous n’avons jamais oublié que notre continent est le berceau de l’espèce humaine. En ces temps critiques et fragiles où l’être humain sent confusément qu’il s’est engagé dans une tragique impasse, c’est notre devoir de l’aider à construire un avenir meilleur et durable, c’est à dire à reprendre le chemin des valeurs fondatrices d’Ubuntu et de Nitte, de sagesse, d’égalité, de respect, de solidarité, de fraternité, afin qu’il se réconcilie avec lui-même, dans la paix.

Aujourd’hui, à la mémoire de George Floyd et des autres millions de vies noires qui ont compté, nous, Africains d’Afrique et de la Diaspora, portons le deuil de notre perte tout en honorant un riche moment de connivence sacrée.

ENCADRE

Les signataires

Youssou Ndour

Akon

Salif Keita

Dikembe Mutombo

Samuel Etoo

Djimon Honsou

Ameenah Gurib-Fakim

Lamido Sanusi

Princess Esther Kamatari

Precious Motsepe

Rama Yade

Paolo Gomes

Prof. Abdoulaye Bathily

Zeinab Badawi

Isha Seesay

Amadou Mahtar Ba

Alain Foka

Denise Epote Durand

Frannie Leautier

Bineta Diop

Hafsat Abiola

Hassan Ba

Pierre Thiam

Angelle Kwemo

Amadou Gallo Fall

Omar Ben Yedder

Dr. Ebrima Sall

Prof. Achille Mbembe

Prof. Fatou Sow

Prof. Muhammadou Kah

Prof. Issa Shivji

Prof. Alioune Sall

Prof. Penda Mbow

Prof. Paul Tiyambe Zeleza

Prof. Francis B. Nyamnjoh

Prof. Hakim Ben Hammouda

Prof. Mahamadou Lamine Sagna

Prof.  Jean-Bernard Ouedraogo

Dr. Marema Toure Thiam

Prof. Felwine Sarr

Prof. Alioune Tine

Prof. Dzodzi Tsikata

Hawa Binta Ba

Abdarahmane Wone

Prof. Elisio Macamo

Prof. Demba Moussa Dembele

Prof. Mame Penda Ba

Prof. Shamil Jeppie

Prof. Ousmane Kane

Kako Nobukpo

Edem Adzogenu

Richard Bona

Dr. Natasha Issa Shivji

Dr. Bouchra Sidi Hida

Dr. Salwa Beheiry

Prof. Jimi O. Adesina

Momar Nguer

Alain Nkontchou

John Githongo

Fatima Karume

Prof. Mamadou Goïta

Prof. Brahim El Morchid

Dr. Tijan M. Sallah

Fatou Jagne Senghor

Dr. Stigmata Tenga

Dr. Ebrima Ceesay

Prof. Abdoulie Saine

Samba Bathily

Mamadou Toure

Prof. Ousmane Thiare

Prof. Jainaba M. L. Kah

Dr. Assan Jaye

Linus Gitahi

Demba Sy

Debo Adesina

Rebecca Enonchong

Moustapha Mellouk

Prof. Bernard Founou Tchuigoua

Dr. Tendai Kadenhe Mhizha

Prof. Noel Magaloire Ndoba

Coumba Toure

Babacar Ngom

Amadou Diaw

Didier Acouetey

Harouna Ly

Mamou Daffe

Hamet Aguemon

Seynabou Dia

Masego Madzwamuse

Sefa Gohoho

Obi Asika

Edgar Gnansounou

*Rejoignez Solidarity Statement et 639 signataires : https://www.change.org/p/afrique-nous-ne-pouvons-pas-rester-silencieux?original_footer_petition_id=&grid_position=&pt=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This