x
Close
Actualité Politique

Mandela, un repère moral pour tous

Mandela, un repère moral pour tous
  • Publiéjuillet 18, 2022

Ce 18 juillet 2022 marquait le 104e anniversaire de la naissance de Madiba. Célébrée désormais par une Journée internationale en l’honneur de Nelson Mandela qui vient rappeler l’apport du premier Président noir de l’Afrique du Sud.

 

Par Laurent Allais

L’Organisation des Nations unies a tenu à célébrer dignement la Journée internationale en l’honneur de Nelson Mandela. Diverses personnalités, dont la vice-secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, et le président de l’Assemblée générale, Abdulla Shahid, ont prononcé une allocution. Ils ont suivi un bref discours du prince Harry (Royaume-Uni), qui a inauguré un événement spécial au siège des Nations unies, à New York.

Ensemble et en suivant l’exemple de Madiba, « nous pouvons rendre notre monde « plus juste, compatissant, prospère et durable pour tous », conclut le secrétaire général.

Plus tôt, le secrétaire général António Guterres a décrit le champion d’une Afrique du Sud libre et démocratique qui a passé près de trois décennies en prison à résister au régime raciste de l’apartheid, comme « un homme d’un courage inégalé et un leader ayant accompli une œuvre prodigieuse ; et un homme d’une dignité sereine et d’une profonde humanité ».

Nelson Mandela – ou Madiba, le nom du clan sous lequel il est affectueusement connu chez lui – était « un guérisseur des communautés et un mentor pour des générations », estime António Guterres. « Il a parcouru le chemin de la liberté et de la dignité avec une détermination inébranlable – et avec compassion et l’amour. »

L’ancien Président sud-africain a démontré tout au long de sa vie que chacun a la capacité – et la responsabilité – de construire un avenir meilleur, considère le secrétaire général de l’ONU. Un message qui prend une dimension particulière aujourd’hui.

« Notre monde aujourd’hui est marqué par la guerre ; submergé par les urgences ; miné par le racisme, la discrimination, la pauvreté et les inégalités ; et menacé par la catastrophe climatique. Trouvons de l’espoir dans l’exemple de Nelson Mandela et de l’inspiration dans sa vision. »

Le Prince Harry à la tribune des Nations unies.

 

La meilleure façon d’honorer son héritage est d’agir, considère toutefois António Guterres. Au milieu d’une montée des discours de haine dans le monde, chacun a le devoir de s’exprimer et de défendre les droits de l’homme, « en embrassant notre humanité commune – riche en diversité, égale en dignité, unie dans la solidarité ».

Ensemble et en suivant l’exemple de Madiba, « nous pouvons rendre notre monde « plus juste, compatissant, prospère et durable pour tous », conclut le secrétaire général.

« Nelson Mandela était un défenseur infatigable de la justice. Son engagement à l’égard de la paix, de l’égalité et de l’inclusion a inspiré des gens dans le monde entier. Pour honorer son héritage, poursuivons son travail et bâtissons un avenir meilleur pour tous », a de son côté déclaré le chef du gouvernement canadien, Justin Trudeau.

@NA

 

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.