x
Close
Politique

Majorité d’un siège pour Macky Sall

Majorité d’un siège pour Macky Sall
  • PubliéAugust 12, 2022

Le ralliement d’un député de l’opposition à la coalition présidentielle permet à celle-ci d’obtenir une majorité d’un siège à l’Assemblée nationale. Pourtant, la dynamique politique est du côté de l’opposition, à 18 mois des présidentielles.  

 

Il s’appelle Pape Diop (photo), et n’est pas un inconnu de la vie politique sénégalaise. Chef d’entreprise, chef de parti, député, ancien maire de Dakar, ancien président de l’Assemblée et du Sénat… Et, depuis le 11 août 2022, faiseur de majorité.

La période qui vient s’annonce toutefois délicate, 18 mois nous séparant des élections présidentielles. Sur ce point, Macky Sall n’a rien dit de ses intentions, mais l’opposition est en mesure de l’empêcher de gouverner sereinement.

En effet, en se ralliant in fine à la majorité présidentielle fidèle à Macky Sall, « l’opposant » Pape Diop offre à la coalition le 83e siège nécessaire pour avoir la majorité absolue à l’Assemblée. L’unique élu de ce parti, Bokk Gis Gis rejoint donc la coalition Benno Bokk Yakkar à l’Assemblée. « Pape Diop renouvelle l’assurance vie » du chef de l’État, ironise le quotidien 24 heures. L’ancien maire de Dakar n’avait pourtant pas ménagé ses critiques contre Macky Sall durant la campagne électorale.

Le Conseil constitutionnel a validé les résultats des élections législatives, soit 82 sièges pour Benno Bokk Yakkar, tandis que les deux coalitions d’opposition Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal totalisent 80 élus. Soit 56 sièges pour la coalition Yewwi Askan Wi dirigée par le principal opposant Ousmane Sonko et 24 pour celle de Wallu Sénégal, menée par l’ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012). L’appoint éventuel de deux élus (Les Serviteurs-MPR et AAR Sénégal) ne suffira pas à renverser la majorité qui demeure, d’un souffle, aux partisans de Macky Sall. Ceux qui rêvaient d’une cohabition – une situation que le Sénégal n’a jamais connue – en sont pour leurs frais. De son côté, le parti Benno Bokk Yaakar salue une décision prise « avec honneur et responsabilité, qui contribue de façon décisive à la garantie de la stabilité de nos institutions ». Une réaction de l’opposition est attendue ce vendredi soir.

Sauf surprise, Macky Sall pourra donc poursuivre ses programmes  économiques et sociaux, bien que la dynamique politique soit clairement dans le camp de l’opposition.

Pape Diop a justifié sa position par son souhait d’« éviter au Sénégal un blocage dans le fonctionnement des institutions ». En effet, la nature « présidentialiste » du système politique sénégalais fait qu’« une Assemblée nationale placée sous le contrôle de l’opposition déboucherait forcément sur une crise institutionnelle porteuse de tous les dangers ».

Pas de recours contre le résultat

Il craint que dans cette hypothèse, le Parlement ne se transforme « non pas en contre-pouvoir, mais plutôt en goulet d’étranglement à l’action du président de la République et de son gouvernement ».

D’autre part, le Conseil constitutionnel a pris acte de la décision des deux principales forces d’opposition de ne pas déposer de recours contre le résultat des urnes. Non pas faute de doute, mais parce que les élus ne font « pas confiance » à cette institution. Le Conseil constitutionnel, après le scrutin, avait refusé à l’opposition le droit d’examiner des procès-verbaux litigieux.

La période qui vient s’annonce toutefois délicate, 18 mois nous séparant des élections présidentielles. Sur ce point, Macky Sall n’a rien dit de ses intentions, mais l’opposition est en mesure de l’empêcher de gouverner sereinement. Ousmane Sonko, sans nul doute, sera de la partie en 2024. Macky Sall a été réélu en 2019 pour cinq ans, après un premier mandat de sept ans. En attendant, les spéculations se poursuivent quant à l’identité du futur Premier ministre, que Macky Sall a promis de nommer dans la foulée des élections législatives. Sauf recours contre les résultats, la chose devrait se faire assez vite. Macky Sall avait rétabli ce poste de Premier ministre en décembre 2021.

@NA

 

Écrit par
Laurent Allais

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.