Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Laurent Gbagbo est rentré en Côte d’Ivoire

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a foulé le sol de la Côte d’Ivoire ce jeudi 17 juin 2021, peu après 16h30 GMT, plus de dix ans après son extradition à La Haye où il a été acquitté en mars des charges de crimes de guerre qui pesaient sur lui.

Par Serges David

L’ancien président ivoirien a embarqué dans le Boeing SN 299 de Brussels Airlines, un vol régulier, ce jeudi 17 juin 2021 à l’aéroport de Bruxelles en direction de Abidjan où il était attendu. 

Son avion a atterri à Abidjan aux alentours de 16h30 GMT (18h30, heures de Paris). Il avait à ses côtés sa seconde épouse, Nady Bamba et deux représentants de la Cour pénale internationale (CPI) ainsi que son avocate personnelle Me Habiba Touré.

Selon le programme remis à la presse, il a été accueilli par des dirigeants de son parti (Gbagbo ou rien -GOR- tendance dissidente du Front populaire ivoirien) et par plusieurs personnalités au nombre desquelles sa première épouse Simone Gbagbo, Pascal Affi N’guessan (président du FPI), des élus de l’opposition et des chefs traditionnels. Il n’est finalement pas passé par le pavillon présidentiel de l’aéroport mis à sa disposition par le chef de l’État Alassane Ouattara.

Son cortège s’est ébranlé par la suite dans son ancien quartier général de campagne pour la présidentielle de 2010 à Attoban, quartier situé dans la commune de Cocody où il a salué par un bref discours tous ses partisans. Avant de dire « Je suis heureux de retrouver la Côte d’Ivoire, la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Je sais que je suis Ivoirien, mais en prison j’ai su que j’appartenais à l’Afrique ».

Pour sa part, l’ancien président de la République, Henri Konan Bédié, a tweeté : « Je souhaite une bonne arrivée à mon jeune frère le président Laurent Gbagbo ! J’ai toujours considéré qu’il était important qu’il rentre pour engager ensemble un vrai processus de réconciliation. Comme je l’avais dit en 1997 : « Notre devoir, c’est de panser les blessures de l’Histoire, c’est d’honorer la mémoire de Félix Houphouët-Boigny, lui qui a su pardonner, lui qui a su solliciter notre pardon avant de nous devancer dans l’ailleurs. » Akwaba au pays Laurent ! ».

Plus tôt dans la journée, des échauffourées avaient éclaté entre les forces de l’ordre et les sympathisants de Gbagbo. Les policiers ont fait usage de grenades lacrymogènes pour les disperser aux alentours de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny où tout rassemblement était interdit par les autorités. 

Échauffourées entre la police et les sympathisants de Laurent Gbagbo

A LIRE AUSSI

CPI : Laurent Gbagbo acquitté

SD

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts