Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Laurent Gbagbo demande officiellement le divorce d’avec Simone Gbagbo

Laurent Gbagbo a saisi officiellement lundi la justice ivoirienne en vue d’une demande de divorce d’avec son épouse Simone Ehivet-Gbagbo après 32 ans de mariage.

Par Aude Darc

L’information a été rendue publique lundi par un communiqué de Me Claude Mentenon (avocat de Laurent Gbagbo). Dans ce texte lapidaire et laconique, mais grave en conséquences, l’ancien président Laurent Gbagbo annonce : 

 

Certes cette histoire de divorce est strictement privée, mais son épilogue aura des conséquences politiques, car Simone Gbagbo est toujours 2è vice-présidente du mouvement Gbagbo ou rien (GOR), une tendance dissidente du Front populaire ivoirien FPI crée par Gbagbo, mais dirigé par l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan.

« En raison du refus réitéré depuis des années de dame Simonne Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour le juge des affaires matrimoniales du tribunal de première instance d’Abidjan, d’une demande de divorce », d’avec Simone Ehivet-Gbagbo, qu’il avait épousé en 1989.

Alors qu’il était encore au pouvoir entre 2000 et 2010, Laurent Gbagbo avait aussi épousé coutumièrement la journaliste Nady Bamba. C’est d’ailleurs avec qu’elle qu’il a passé ses dix dernières années en Belgique avant que tous les deux ne foulent le sol ivoirien le jeudi 17 juin au terme de 10 ans d’absence.

Certes cette histoire de divorce est strictement privée, mais son épilogue aura des conséquences politiques, car Simone Gbagbo est toujours 2è vice-présidente du mouvement Gbagbo ou rien (GOR), une tendance dissidente du Front populaire ivoirien FPI crée par Gbagbo, mais dirigé par l’ex-Premier ministre Pascal Affi N’Guessan.

 

Jointe au téléphone par la télévision nationale ivoirienne RTI-Info, Me Marie Laurence Didier, avocate au Cabinet d’avocats Mentenon, précise que « le communiqué émane bien du cabinet (…) aucun commentaire ne sera fait sur cette affaire et (…) les uns et les autres devraient s’en tenir à ce qui est écrit dans la note ».

L’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo (revenu à Abidjan jeudi dernier), et l’ancien ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé étaient poursuivis depuis 10 ans pour crimes contre l’humanité après les violences post-électorales de 2010 et 2011 ayant fait 3000 morts entre novembre 2010 et avril 2011. Tous les deux ont été acquittés le 31 mars 2021 par la Cour pénale internationale (CPI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts