Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

La rencontre Macron – Déby annonce le sommet G5 Sahel

Après sa rencontre au Tchad en avril 2021 avec le président Mahamat Idriss Déby, lors des obsèques de Idriss Itno Déby, père de ce dernier, c’est la première fois que le président français Emmanuel Macron rencontre à l’Élysée son homologue tchadien. Le tout loin des clameurs publiques.

Par Serges David

Toutefois et quoi qu’il en soit, le fait est que le président Emmanuel a rencontré lundi pour la seconde fois le président tchadien Mahamat Idriss Déby ; le fait est aussi que l’Elysée le confirme et annonce même la publication prochainement d’une déclaration commune.

Paris pourrait, tout en demandant un engagement conséquent à ses partenaires, réajuster son dispositif militaire au Sahel. Juste un réajustement.

En revanche, rien, absolument rien n’a filtré des échanges entre les deux présidents. Certes ce type de rencontre ne saurait occulter la politique intérieure tchadienne. Mais tout laisse à analyser que le prochain sommet du G5 Sahel a occupé une place primordiale au cours de l’entretien entre les deux hommes.

Ce sommet « imminent » annoncé pour vendredi 9 juillet 2021 est crucial. Tant sur sa préparation que sa pérennité. De fait, ce sera un sommet par visioconférence généralement dépendante des aléas technologiques.

Ensuite, ce sera une occasion pour Paris d’indiquer clairement le rythme de sa présence et de son engagement dans cette région africaine en proie aux offensives des terroristes.

Cette clarification interviendra après à peine un mois de l’annonce de la fin de l’Opération Barkhane.

Toutefois, un retrait serait illisible et incompréhensible dans la politique étrangère de la France, car si l’idée d’un départ français plane pour l’Afrique centrale, dans le même temps Paris consolide sa position géo-stratégique en Afrique de l’Ouest avec notamment l’inauguration le 10 juin 2021 d’une Académie internationale de lutte contre le terrorisme.

Un deux poids deux mesures qui sera critiquée. Fortement critiquée. Selon des indiscrétions, Paris pourrait, tout en demandant un engagement conséquent à ses partenaires, réajuster son dispositif militaire au Sahel. Juste un réajustement.

SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts