Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Grave crise humanitaire en gestation, prévient le CICR

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’alarme d’une crise déjà présente et qui va s’empirer si rien n’est entrepris dans le sens de l’apaisement et de la cessation des hostilités dans le Tigré et le nord de l’Éthiopie.

Par Serges David

Dans son communiqué du mercredi 18 novembre, Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) affirme : « En à peine deux semaines, l’escalade des hostilités dans le Tigré et le nord de l’Éthiopie a causé d’énormes souffrances et risque de dégénérer en une crise humanitaire de grande ampleur.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a visité des établissements de santé dans le Tigré et l’Amhara – dont beaucoup n’ont pas encore reçu d’assistance – et a constaté qu’ils avaient besoin de fournitures médicales et d’aide pour faire face à l’afflux de blessés. La Croix-Rouge éthiopienne a assuré le transport de centaines d’habitants blessés dans les zones touchées par les affrontements. Dans le même temps, plus d’un millier de personnes ont contacté la permanence téléphonique du CICR et se sont rendues dans ses bureaux de Mekele et d’Addis-Abeba afin de parvenir à joindre leur famille.

À mesure que les combats continuent, nous voyons se développer une crise humanitaire catastrophique, non seulement sur le territoire éthiopien mais aussi de l’autre côté des frontières

déplore Katia Sorin, cheffe de la délégation du CICR à Addis-Abeba. « Des milliers de personnes se réfugient au Soudan en quête de sécurité, et un nombre incalculable d’habitants doivent quitter leur foyer et se retrouvent déplacés à l’intérieur de l’Éthiopie. Les télécommunications ayant été coupées dans le Tigré, il est pratiquement impossible de contacter ses proches, ce qui plonge dans l’angoisse les familles qui veulent localiser des êtres chers et s’assurer qu’ils sont en sécurité. »

L’équipe du CICR a visité trois hôpitaux et un centre de soins de santé primaires dans le nord de l’Amhara pour mieux cerner leurs besoins et leur remettre des fournitures médicales tels que matériel chirurgical et articles utilisés en traumatologie, solutions intraveineuses, médicaments et consommables médicaux.

Elle leur a aussi fourni des lits d’hôpital, des matelas, des nattes et des couvertures. Pour plusieurs de ces établissements, c’était la première fois qu’ils recevaient une aide extérieure depuis le début de la crise. Le CICR a également évalué les besoins de l’hôpital universitaire Ayder à Mekele.

Du matériel de premiers secours a été fourni à la Croix-Rouge éthiopienne, qui gère un des principaux services ambulanciers de la région et a réussi à évacuer des centaines de blessés. Un stock supplémentaire de fournitures médicales et de médicaments d’urgence est actuellement constitué à Nairobi et Addis-Abeba pour aider d’autres structures de santé.

Les délégués du CICR ont par ailleurs obtenu d’avoir accès aux personnes détenues en lien avec les hostilités pour évaluer leurs conditions de détention et leur fournir des articles d’hygiène et autres articles essentiels. En même temps, des équipes du CICR et de la Croix-Rouge éthiopienne sont à l’œuvre dans une école de Mekele pour aider les personnes qui cherchent à entrer en contact avec leur famille, en utilisant surtout pour cela de courts messages écrits.

Nos préoccupations humanitaires

  • Les hôpitaux et centres de soins de santé primaires situés dans les zones de combat et aux environs ont besoin de matériel médical et d’aide pour soigner les blessés. Ils ont aussi un besoin urgent de lits d’hôpital, de matelas, de couvertures et de draps. L’hôpital universitaire de Gondar a reçu un grand nombre de blessés graves et a pris en charge plus de 400 personnes à ce jour. Il soigne en outre 14 patients Covid-19, ce qui laisse présager les difficultés croissantes que pourraient avoir les établissements médicaux pour soigner les blessés traumatiques dans un contexte de pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This