Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Gabon : Les soldats putschistes condamnés à 15 ans de prison

La Cour militaire spéciale de Libreville a condamné jeudi les militaires putschistes, le lieutenant Kelly Ondo Obiang et deux membres de la garde républicaine, à 15 ans de prison ferme. Les condamnés vont se pourvoir en cassation.

Par Serges David

Le verdict est tombé jeudi 1er juillet 2021. Les trois anciens militaires ont été condamnés pour leur actif rôle dans la tentative de coup d’État de janvier 2019 ; alors que le président Ali Bongo peinait à recouvrer sa santé à la suite d’un accident cardio-vasculaire (AVC).

Lundi 7 janvier 2019, des militaires insurgés dirigés par le lieutenant Kelly Ondo Obiang s’étaient emparés de la radio nationale affirmant vouloir mettre en place un « conseil de la restauration ».

Pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’État », « association de malfaiteurs et vol », le lieutenant Kelly Ondo Obiang, chef du commando membre de la garde républicaine et ses deux compagnons ont écopé (deux ans après les faits) de 15 ans de réclusion criminelle, 31 millions de francs CFA d’amende et une radiation de l’armée.

A la suite de ce verdict, les avocats des prévenus ont rapidement annoncé : « Nous allons nous pourvoir en cassation ».

Le procureur de la République avait, quant à lui dans son réquisitoire, demandé contre ces militaires la réclusion criminelle à perpétuité et 100 millions de francs CFA d’amende.

Kelly Obiang et ses compagnons lundi 7 janvier 2019

Un autre soldat de la garde républicaine a été acquitté tout comme les cinq gendarmes en faction la nuit du 16 janvier à la Maison de la radio lors du coup d’Etat raté.

Lundi 7 janvier 2019, des militaires insurgés dirigés par le lieutenant Kelly Ondo s’étaient emparés de la radio nationale affirmant vouloir mettre en place un « conseil de la restauration ».

Kelly Ondo Obiang

Le chef du groupe, qui a prononcé l’appel au soulèvement à la radio, le lieutenant Obiang avait été arrêté et deux membres du commando avaient été tués, selon les autorités.

SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts