Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Ethiopie : Attention à l’embrasement !!!

Selon l’Organisation des Nation unies (ONU) lundi 18 octobre 2021, des raids contre une tour de télécommunication avaient déjà tué trois enfants et blessé une dizaine de civils. Puis mercredi Mekele, la capitale régionale du Tigré, a subi un nouveau bombardement de l’aviation fédérale.

Par Kimberly Adams

Depuis le début de la semaine, les combats entre les forces gouvernementales et les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ont redoublé d’intensité depuis l’annonce, le 11 octobre, d’une contre-offensive à la ligne de front, du gouvernement notamment dans la province voisine de l’Amhara.

Après la guerre avec le voisin L’Érythrée, fin des années 1990, c’est la première fois depuis un an que l’Éthiopie traverse sa plus grande crise sécuritaire. De fait, en novembre 2020, après des mois de tensions entre les rebelles tigréens  du TPFL et le Premier ministre Abiy Ahmed, l’armée fédérale chasse le TPLF et s’empare de la majeure partie de la région, dont Mekele, la capitale.

Certes les informations en provenance du front dans ce conflit entre les rebelles tigréens et l’armée fédérale restent difficiles à vérifier. Mais ce conflit qui peut déraper sur un embrasement général de la région est bien là !

Après la guerre avec le voisin Érythrée, fin des années 1990, c’est la première fois depuis un an que l’Éthiopie traverse sa plus grande crise sécuritaire. De fait, en novembre 2020, après des mois de tensions entre les rebelles tigréens  du TPFL et le Premier ministre Abiy Ahmed, l’armée fédérale chasse le TPLF et s’empare de la majeure partie de la région, dont Mekele, la capitale.

En juin 2021, les rebelles chassent à leur tour l’armée fédérale du Tigré et poursuivent leur offensive dans les régions voisines de l’Amhara et de l’Afar. En août, le front se stabilise et l’affrontement baisse en intensité. Car entre temps, il y a eu des élections remportées par le Premier ministre Abiy Ahmed et ses alliés.

Mais, depuis le début du mois d’octobre, les hostilités gagnent à nouveau en intensité. Pourquoi ? Que sait-on de la situation en Ethiopie ?

POUR COMPRENDRE LIRE NOS ARTICLES CI-DESSOUS

Marc Lavergne : « Sorties de crise possibles en Éthiopie »

 

Ethiopie : Le Premier ministre Abiy Ahmed obtient un second mandat

 

Des élections pour faire gagner l’Ethiopie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts