Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Décès de Abdelkader Bensalah, un autre président algérien

Le président intérimaire Abdelkader Bensalah, qui avait assuré la continuité de l’Etat algérien en 2019 après la chute de Abdelaziz Bouteflika, est décédé ce mercredi.

Par Serges David

L’annonce a été faite par la présidence algérienne, tandis que selon son entourage, l’ex-chef de l’Etat Abdelkader Bensalah (79 ans) est décédé ce mercredi au terme d’une « longue maladie ».

2019, le président Abdel Aziz Boutéflika perd le pouvoir à la suite de manifestations massives et diverses de la population et sous la pression des militaires.

Pour sa part, Abdelkader Bensalah doit être inhumé jeudi après la prière de la mi-journée, au cimetière d’El Alia, à une dizaine de km à l’est de Alger, la capitale.

En vertu d’une disposition de la constitutionne algérienne Bensalah est, dans la foulée, nommé chef de l’État par intérim le 9 avril 2019.

De fait, il doit cette nomination, d’abord parce que c’est constitutionnel, ensuite parce qu’il était le président de la chambre haute du Parlement de 2002 jusqu’en 2019.

Légalement ce poste lui conférait la charge de l’intérim en cas de décès, démission, ou empêchement du président du fait d’une maladie grave et durable.

In fine, après la prestation de serment du nouveau président algérien élu Abdelmadjid Tebboune actuellement en fonction, Abdelkader Bensalah quitte ses fonctions le 19 décembre 2019.

Son décès intervient cinq jours après la mort de celui qu’il avait remplacé : Abdelaziz Bouteflika, décédé, lui le vendredi 17 septembre 2021 et inhumé le dimanche 19 septembre.

Pour sa part, Abdelkader Bensalah doit être inhumé jeudi après la prière de la mi-journée, au cimetière d’El Alia, à une dizaine de km à l’est de Alger, la capitale.

@SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts