x
Close
Politique

Burkina Faso : L’armée confirme un coup d’Etat contre le président Kaboré

Burkina Faso : L’armée confirme un coup d’Etat contre le président Kaboré
  • PubliéJanuary 24, 2022

Des militaires en uniforme ont annoncé à la télévision nationale RTB avoir pris le pouvoir au Burkina Faso.

Par NAF

C’est par un communiqué lu pendant plusieurs minutes et portant la signature du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) que les militaires burkinabé ont confirmé le putsch contre le président Roch Kaboré.

VOIR LA VIDÉO CONFIRMANT LE COUP D’ÉTAT

 

ENCADRE

Qui est le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba ?

Le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, à la tête du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR junte au pouvoir), assume désormais les fonctions de chef de l’Etat, a annoncé le lundi 24 janvier 2022 le capitaine Sidsoré Kader Ouédraogo et d’autres militaires à la télévision nationale.

Ces militaires mettent en avant l’incapacité du régime de Roch Kaboré à sécuriser les populations et leurs biens sur tout le territoire national et veulent ramener la situation à la normale et redonner au Burkina Faso, sa souveraineté.

Paul-Henri Sandaogo Damiba est, en effet, un officier supérieur d’infanterie dans l’Armée burkinabè. Il est diplômé de l’école militaire de Paris.

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba (41 ans), est un officier de l’armée burkinabè. Ancien élément de l’ex-RSP, il a quitté les rangs de cette garde prétorienne de Blaise, après les mutineries de 2011. Affecté à Dori, comme Commandant du 11è Régiment d’Infanterie Commando (RIC), il rejoindra par la suite le 12è RIC à Ouahigouya, toujours comme Commandant. Après les évènements de 2015, celui que ses frères d’armes surnomment « l’armée », du fait de sa rigueur militaire, effectue des stages de perfectionnement à l’extérieur du pays.

De retour au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Damiba, a été nommé chef de corps du 30è Régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS) logé au camp général Baba Sy ex-camp 1178 encore camp Boiro. Après le drame d’Inata, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a été nommé commandant de la 3è Région militaire, qui couvre Ouagadougou, Koudougou, Fada N’Gourma et Manga. Il est auteur du livre « Armée Ouest-africaines et terrorisme, réponses incertaines ? ».

Le nouvel homme fort est de la promotion 92 du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK). Il est de la 7è promotion AMGN (l’académie militaire George Namoano) de Pô.

Par Bernard BOUGOUM @https://www.wakatsera.com/

A SUIVRE

Écrit par
Par NAF

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.