Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Attentat: Hommage des Tunisiens d’Abidjan

La petite communauté tunisienne d’Abidjan a tenu à rendre hommage aux victimes de l’attentat terroriste et barbare qui a ensanglanté le musée du Bardo.

Les membres de la communauté tunisienne de Côte d’Ivoire se sont ainsi rassemblés en début de semaine devant l’ambassade de Tunisie dans un moment de recueillement afin de dénoncer le terrorisme et de manifester leur attachement à la Tunisie libre et démocratique. Une gerbe de fleurs a été déposée au pied du drapeau tunisien par les expatriés tunisiens à Abidjan, arborant des pancartes disant non à la violence et marquant leur attachement à la Tunisie, terre de tolérance, de rencontres et de culture.

 « Plusieurs messages de sympathie nous sont parvenus, ajoute un responsable d’entreprise. Cela nous a beaucoup touchés parce que cela montre clairement que tout le monde ne fait pas l’amalgame entre quelques irréductibles et l’écrasante majorité du peuple tunisien, ouvert et tolérant. »

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Tunisie en Côte d’Ivoire, Yassine El Oued a accepté de se joindre à ce mouvement citoyen organisé par la société civile tunisienne à Abidjan. Dans un discours poignant improvisé après la récitation de la Fatiha, El Oued a déclaré que la Tunisie reste et restera un pays ouvert et accueillant, riche d’une civilisation trois fois millénaire. 

Tout en rendant hommage aux victimes étrangères et tunisiennes du Bardo, il a rappelé que le terrorisme et le fanatisme étaient étrangers aux valeurs de la Tunisie, qui saura rapidement surmonter cette crise. « Nous voulons dire haut et fort que nous ne nous reconnaissons pas dans les actes d’une poignée de terroristes, a martelé Meriem, fonctionnaire internationale en poste à Abidjan. Même si la communauté tunisienne n’est pas nombreuse à Abidjan, nous avons tenu à faire entendre notre voix, en hommage aux victimes et en solidarité avec notre pays. » 

Mahrez Karoui, un des organisateurs de ce rassemblement  a abondé dans le même sens : « Le terrorisme ne passera pas en Tunisie tant qu’il y aura des femmes et des hommes pour dire non à l’obscurantisme et pour défendre les valeurs ancestrales de notre pays. » « Plusieurs messages de sympathie nous sont parvenus, ajoute un responsable d’entreprise. Cela nous a beaucoup touchés parce que cela montre clairement que tout le monde ne fait pas l’amalgame entre quelques irréductibles et l’écrasante majorité du peuple tunisien, ouvert et tolérant. » La communauté tunisienne à Abidjan est relativement petite, avec seulement 170 électeurs enregistrés en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This