Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Assassinat de Jovenel Moïse : Qui est Christian Sanon, présumé commanditaire ?

Le président haïtien, Jovenel Moïse, a été assassiné le 7 juillet 2021 en pleine nuit, dans sa résidence, par un commando. Un présumé commanditaire est aux arrêts.

Par Serges David

Quatre jours après ce drame, les autorités du pays ont arrêté Christian Emmanuel Sanon (63 ans). Il est suspecté d’être au moins un des instigateurs de l’opération commando qui a coûté la vie au président Jovenel Moïse.

Mais selon toute vraisemblance, Christian Emmanuel Sanon est financièrement ruiné depuis dix ans. Lui qui se voyait en futur président réformateur d’un pays en ruine, est lui-même en ruine. Selon le Miami Herald, l’homme politique confronté à de sérieux problèmes financiers, a été contraint d’abandonner au moins temporairement ses grands projets, car il s’est déclaré en situation de faillite en 2013 à Tampa, en Floride.

Qui est Christian Sanon qui se présente comme « médecin » et « pasteur » ?

Selon les officiels, Emmanuel Sanou – citoyen haïtien né en 1958 dans la commune de Marigot, dans le sud-est du pays – résidant depuis plusieurs années en Floride aux Etats-Unis, voulait faire un coup d’Etat en Haïti. Car, disent-ils, son projet de base était l’arrestation du Président défunt afin de prendre sa place et non son exécution.

Pour ce faire, il avait atterri début juin à Haïti à bord d’un avion privé. Mais là où ça se corse, il était prétendument accompagné d’un personnel de sécurité servant de gardes de corps. Et ce sont eux qui finalement mèneront l’assaut contre la résidence du président Jovenel Moïse, qui lui aura été fatal.

Jovenel Moïse

A ce stade l’implication de Sanon peut être rattachée à ses propos tenus sur les réseaux sociaux. Régulièrement, il affiche sa volonté d’incarner l’alternative politique dont le peuple haïtien a besoin. Celui qui se présente comme un « docteur en médecine » et un « pasteur chrétien » assure constituer « un leadership pour Haïti à travers une vie d’action positive et d’intégrité absolue (…) 70 % de la population haïtienne a moins de 30 ans. Ils sont jeunes, ils veulent travailler et ils attendent une personne qui viendra créer ces emplois pour qu’ils puissent vivre de leur travail ».

En gros, pour Christian Emmanuel Sanon les élites haïtiennes, sous l’emprise de la communauté internationale, sont corrompues. Il serait donc le messie pour les Haïtiens, car le bonheur et le mieux-être « c’est ce que je souhaite leur amener ».

Mais toutes ses déclarations font-elles de lui le commanditaire de l’assassinat du président haïtien ?

D’après l’enquête policière, les interrogatoires de police auprès des 18 citoyens colombiens arrêtés ont révélé que Sanon avait recruté les 26 membres du commando via les services d’une compagnie vénézuélienne de sécurité nommée CTU, basée en Floride. 

Le chef de la police nationale d’Haïti, Léon Charles, va même jusqu’à dire que le présumé commanditaire aurait été en contact avec plusieurs personnes impliquées dans l’opération, dont l’un des assaillants. La police a par ailleurs annoncé avoir découvert plusieurs indices, lors de la perquisition à son domicile, dont des cartouches et des pièces détachées d’armes à feu.   

Mais selon toute vraisemblance, Christian Emmanuel Sanon est financièrement ruiné depuis dix ans. Lui qui se voyait en futur président réformateur d’un pays en ruine, est lui-même en ruine. Selon le Miami Herald, l’homme politique confronté à de sérieux problèmes financiers, a été contraint d’abandonner au moins temporairement ses grands projets, car il s’est déclaré en situation de faillite en 2013 à Tampa, en Floride.

Léon Charles, le chef de la police nationale

De plus, endetté, il aurait perdu sa maison et déménagé plusieurs fois et ses entreprises déclarées sont inactives. Question : Où a-t-il eu toutes ces ressources financières pour organiser une opération d’une telle dimension ?

Léon Charles, le chef de la police nationale, a indiqué que son service recherche encore au moins deux autres commanditaires de cette tentative de coup d’État. Et que les motivations de Christian Emmanuel Sanon étaient politiques. Il assure que le présumé commanditaire avait été en contact avec deux autres « auteurs intellectuels » de l’assassinat du président Jovenel Moïse. A suive donc…

A LIRE AUSSI

Haïti : Le président Jovenel Moïse assassiné

 

SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts