Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Le président Abdelaziz Bouteflika inhumé dimanche

L’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika (84 ans) décédé vendredi 17 septembre 2021, a été inhumé ce dimanche 19 septembre 2021 dans le carré des martyrs du cimetière d’El-Alia, à la périphérie de la capitale Alger. 

Par Aude Darc

[MAJ] – Le président défunt a été mis en bière en présence du président algérien Abdelmadjid Tebboune et du gouvernement au complet ainsi que les hauts responsables des institutions du pays.

« Le cercueil était sanglé sur un affût de canon et recouvert du drapeau algérien, comme c’est l’usage pour les moudjahidines, les vétérans de la guerre d’indépendance. Devant lui, un camion transportant huit officiers au garde à vous et un véhicule blindé fleuri qui le tirait, au milieu d’une escouade de motards en grand uniforme blanc », selon notre confrère de RFI.

Le président Abdelaziz Bouteflika (84 ans), qui a perdu le pouvoir en 2019 au terme de 20 à la tête de l’Algérie, a tiré sa révérence vendredi dans sa résidence médicalisée de Zéralda à l’ouest de la capitale Alger, où il vivait depuis deux ans et demi.

A l’annonce de son décès, il était prévu que sa dépouille soit exposée au Palais du peuple, bâtiment d’apparat au cœur d’Alger, pour permettre aux hauts dignitaires et aux citoyens de lui rendre un ultime hommage. Les corps des prédécesseurs de Bouteflika – y compris son ancien chef d’état-major Ahmed Gaïd Salah – ont tous été exposés dans ce bâtiment avant d’être enterrés. Mais à la dernière minute, cette initiative a été annulée.

Une fois au cimetière d’El-Alia, là où sont enterrées toutes les grandes figures de l’indépendance et tous les anciens chefs de l’État, la Garde républicaine a tiré plusieurs salves.

Le ministre des Moudjahidines a prononcé l’oraison funèbre. Et le cercueil a été porté en terre. Pour une séparation définitive au cours d’une cérémonie solennelle, mais sobre marquée par la reconnaissance de la foule à travers des youyous d’accompagnement.

Vendredi, citant un communiqué de la présidence algérienne par le biais d’un bandeau déroulant, la télévision nationale avait annoncé tard dans la nuit le « décès de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika ».

En avril 2019, au terme de plusieurs semaines de manifestations des populations contre sa candidature à un cinquième quinquennat, le président Bouteflika avait perdu le pouvoir sous la pression de ses concitoyens et de l’armée.

Depuis, il vivait reclus dans sa résidence médicalisée de Zeralda à l’ouest de la capitale Alger.

 

Le pérsident Bouteflika était né le 2 mars 1937 à Oujda, au Maroc, tout près de la frontière algérienne, dans une famille originaire de la région de Tlemcen, dans le nord-ouest de l’Algérie.

AD

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts