Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Adesina, une déclaration de non candidature

Le président de la Banque africaine de développement a choisi de ne pas céder à la pression de ses amis, et de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle au Nigeria. Il estime ses responsabilités actuelles plus précieuses pour l’avenir du continent.

 

Par Laurent Allais

À quelques jours des Assemblées générales de la BAD (Banque africaine de développement), son président a tenu à faire taire les rumeurs. Akinwumi Adesina, ne sera pas candidat aux élections présidentielles du Nigeria, prévue pour février 2023. Des « groupes de soutien » le pressaient de faire acte de candidature au sein de leur parti, le Congrès des progressistes (APC), et de se lancer dans la bataille.

L’intéressé a réagi, ce 17 mai 2022, en publiant un communiqué écrit.

 

Akinwumi Adesina n’a jamais personnellement fait acte de candidature et mieux, n’a jamais présenté en public de carte du parti concerné, l’APC.

Reste à savoir si cette déclaration fera taire les rumeurs, et si la question ne reviendra pas sur le tapis lors des Assemblées de la BAD, qui se dérouleront à Accra (Ghana) du 23 au 27 mai.

Akinwumi Adesina se dit « extrêmement touché » par plusieurs appels de Nigérians dans le pays et à l’étranger l’invitant à envisager de se présenter au poste de président de la République fédérale du Nigeria.

Il fait ici allusion à la coalition de 28 groupes ou organisations de la société civile qui ont appelé à sa candidature, remplissant les formalités et acquittant les dépôts monétaires (quelque 240000 dollars) en bonne et due forme, le 7 mai dernier.

« Je suis très touché par tous ceux qui ont fait des sacrifices énormes, de leur propre gré, pour me considérer comme digne d’être proposé pour une considération potentielle. Les groupes de coalition de jeunes, de femmes, d’agriculteurs, de handicapés et de Nigérians bien intentionnés qui ont fait cela ont exprimé leur véritable volonté, leur droit politique, leur liberté d’expression et d’association pour que je sois pris en considération, dans l’intérêt du Nigeria. »

Le président de la BAD poursuit : « Je suis très touché par tous ceux qui ont fait des sacrifices énormes, de leur propre gré, pour me considérer comme digne d’être proposé pour une considération potentielle. »

Pour autant, la précision s’impose : « Bien que je sois profondément honoré, humble et reconnaissant pour toute cette incroyable bonne volonté, cette gentillesse et cette confiance, mes responsabilités actuelles ne me permettent de considérer cette proposition. »

Son président se dit « pleinement engagé et dévoué à la mission que le Nigeria, l’Afrique et tous les actionnaires non africains de la Banque africaine de développement m’ont confiée pour le développement de l’Afrique ». Aussi, Akinwumi Adedina entend « rester pleinement concentré sur la mission de soutenir le développement accéléré et l’intégration économique de l’Afrique ».

 

Rumeurs insistantes

Le patron de la BAD n’est pas un novice en politique : il a été ministre de l’Agriculture au Nigeria entre 2011 et 2015 ; le voir briguer la magistrature suprême dans son pays n’aurait donc rien d’étonnant. Sachant que son mandat à la tête de l’institution panafricaine échoit en 2025.

Les rumeurs se faisaient insistantes, ces derniers jours. Un quotidien de Lagos a pu même avancer, citant une source interne à la BAD, qu’Akinwumi Adesina envisageait de demander un congé sans solde afin de mener campagne… Une rumeur que le président de la BAD se devait de démentir, car il n’a pas le droit, en tant que président de l’institution panafricaine, de se mêler de la politique intérieure de son pays.

Cela étant, l’intéressé n’a jamais personnellement fait acte de candidature et mieux, n’a jamais présenté en public de carte de l’APC. Reste à savoir si cette déclaration fera taire les rumeurs, et si la question ne reviendra pas sur le tapis lors des Assemblées de la BAD, qui se dérouleront à Accra (Ghana) du 23 au 27 mai.

 

En Bref

Un docteur de l’Université américaine

 

L’Université Duke a décerné des doctorats honorifiques à quatre lauréats lors de ses cérémonies de remise des diplômes 2022. Parmi eux, Akinwumi Adesina, ancien lauréat du prix mondial de l’alimentation.

Vincent E. Price, président de l’université Duke, a déclaré, à l’endroit du récipiendaire : « Votre carrière a été exceptionnelle : vous avez lutté pour éradiquer la pauvreté et améliorer les conditions de vie en Afrique. Votre courage et votre engagement ont inspiré d’innombrables personnes dans le monde entier. Votre exemple inspirera également nos diplômés à poursuivre des carrières fondées sur des objectifs et des principes équivalents. »

Akinwumi Adesina a répondu qu’un profond sentiment d’humilité l’animait face à cette reconnaissance de l’université Duke. « Se voir décerner un diplôme honorifique est toujours un privilège au-delà de toute mesure. Je considère cette distinction comme une récompense pour tous ceux qui travaillent sans relâche pour accélérer le développement de l’Afrique et faire en sorte que des millions d’Africains prospèrent et parviennent à réaliser leur plein potentiel. »

Le président de l’université Duke, Vincent E. Price (à gauche) confère un doctorat en lettres humaines à Akinwumi Adesina, le 8 mai 2022.

@NA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts