Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Politique

Présidentielle : ONU, UA et Cedeao enverront des observateurs en Côte d’Ivoire

Il a réaffirmé à la Mission toute sa détermination à promouvoir la paix en Côte d’Ivoire et dans toute la sous-région. A cet égard, il a assuré la Mission, qu’il ne ménagera aucun effort pour assurer la tenue d’une élection présidentielle crédible, inclusive, transparente et apaisée en Côte d’Ivoire.

  1. La Mission conjointe s’est entretenue avec divers acteurs institutionnels, notamment, Monsieur le Premier Ministre, Messieurs le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le ministre de la Sécurité et de la protection civile ainsi que les présidents de la Commission électorale indépendante et du Conseil constitutionnel sur les préparatifs de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.
  2. La Mission conjointe a également eu des consultations avec les parties prenantes en Côte d’Ivoire, notamment les partis politiques de la coalition au pouvoir, les partis de l’opposition, les candidats, le groupe des ambassadeurs africains, européens et autres partenaires accrédités en République de Côte d’Ivoire, ainsi que diverses organisations de la Société civile et les associations des femmes et des jeunes.
  3. La Mission conjointe s’est félicitée de l’engagement et de la volonté des autorités à promouvoir une élection inclusive, transparente, crédible et apaisée en Côte d’Ivoire. Elle s’est également félicitée des progrès réalisés dans la préparation des différents volets techniques pour une élection présidentielle dont les résultats seraient acceptés par tous.

Condamnation ferme des « actes de violences et les discours de haine aux relents communautaires »

  1. La Mission conjointe a exprimé sa vive préoccupation quant à l’absence de confiance entre les acteurs politiques ivoiriens. Elle a condamné fermement les actes de violences et les discours de haine aux relents communautaires, qui se sont malheureusement invités dans le champ de la compétition politique et qui sont susceptibles d’impacter négativement les progrès réalisés jusqu’à ce jour dans le pays.
  2. La Mission conjointe a encouragé la CEI à poursuivre les rencontres avec les différents candidats pour trouver des solutions aux questions en suspens.
  3. La Mission conjointe a invité l’ensemble des parties prenantes à favoriser le dialogue et à s’engager pour l’organisation et la tenue d’une élection, crédible, transparente, inclusive, respectueuse des droits de l’homme et qui tient compte des mesures barrières pour contenir la propagation de la pandémie à la Covid-19.

    Les membres de la mission conjonte

  4. Elle les a encouragé à sécuriser le processus électoral tout comme la protection de l’intégrité physique des candidats, de leur militants avant, pendant et après l’élection du 31 octobre 2020.

Elle les a exhorté à adhérer au Code de bonne conduite des partis politiques, forces politiques et candidats à l’élection présidentielle, pour favoriser la création d’un environnement propice à la tenue d’une élection démocratique gage de paix, de cohésion nationale et de développement de la République de Côte d’Ivoire.

  1. La Mission conjointe a informé les autorités et les acteurs politiques ivoiriens du déploiement d’observateurs électoraux de la Cedeao et de l’Union africaine dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 afin de contribuer à sa crédibilité.
  2. La Cedeao, l’Union Africaine et les Nations Unies réitèrent leur ferme engagement à accompagner le peuple de Côte d’Ivoire dans cette phase cruciale et délicate de la consolidation de la démocratie.
  3. La Mission conjointe remercie les autorités ivoiriennes pour l’accueil chaleureux et fraternel ainsi que pour toutes les facilités mises à leur disposition tout au long de leur séjour en terre ivoirienne. Fait à Abidjan, le 07 octobre 2020 ».

SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts