x
Close
Opinion

Pour une vision africaine pragmatique et durable des enjeux énergétiques

Pour une vision africaine pragmatique et durable des enjeux énergétiques
  • Publiédécembre 13, 2023

L’abondance des ressources naturelles représente une bénédiction et une responsabilité pour les compagnies pétrolières africaines. Aussi, celles-ci doivent-elles contribuer activement à la préservation de la biodiversité et à la promotion des énergies propres.

 

La transition énergétique est une nécessité pour la survie de nos écosystèmes et de nos modes de vie. L’Afrique doit jouer un rôle majeur dans cette transformation. Continent d’une incroyable diversité, elle est au centre de l’attention mondiale en matière d’économie, d’innovation et de solutions énergétiques. L’Afrique centrale en particulier, dotée d’abondantes ressources pétrolières et gazières, est appelée à jouer un rôle crucial dans les années à venir. En première ligne pour conduire ce changement, les compagnies pétrolières nationales (CPN) doivent pouvoir compter sur le plein soutien des autorités publiques, comme c’est le cas au Congo.

Pour assurer la crédibilité et la transparence de nos actions, nous nous appuyons sur des normes élevées en matière de gouvernance d’entreprise et de responsabilité sociale.

L’abondance de nos ressources naturelles représente à la fois une bénédiction et une responsabilité importante pour les CPN. Des entreprises telles que Sonatrach en Algérie, Sonangol en Angola et la Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC) en République du Congo, dont je suis le directeur général, contribuent de manière significative à l’approvisionnement énergétique mondial dans un monde de plus en plus interconnecté. Ainsi, dans le contexte du conflit Ukraine-Russie et des pénuries d’énergie qu’il a provoquées en Europe, l’Afrique s’est rendue indispensable. En mai 2022, par exemple, le gouvernement italien s’est tourné vers des pays africains, dont le Congo, pour approvisionner son pays en gaz.

Mais il est également de notre devoir de soutenir le monde dans la réalisation d’un avenir énergétique plus propre. Nous devons jouer notre rôle dans cette transformation. Nos entreprises, grâce à leur expertise et à leur engagement en faveur du développement durable, sont devenues les gardiennes de nos richesses nationales respectives. Elles ont maintes fois démontré leur capacité à gérer ces ressources de manière responsable et à en faire bénéficier leur pays, tout en développant des projets innovants. Mais ce n’est qu’un début. Notre défi doit être de contribuer activement à la préservation de la biodiversité et à la promotion des énergies propres.

 

Préserver les écosystèmes

Au Congo, nous avons choisi, sous l’impulsion du président Denis Sassou-N’Guesso, de poursuivre une stratégie pragmatique conciliant croissance économique et préservation de l’environnement. La SNPC a ainsi lancé un grand projet de développement de l’hydrogène blanc, produit à partir d’énergies renouvelables. Ce plan a été distingué dans la catégorie Énergie des projets innovants lors de l’Africa Investment Forum and Awards (AIFA) qui s’est déroulé à Paris en février 2023.

Réalisé en partenariat avec la société Xcalibur Multiphysics, le projet est en deuxième phase d’exploration et donne des résultats encourageants. Il représente une étape importante dans la réduction progressive des émissions de carbone. En produisant de l’hydrogène à partir de sources d’énergie renouvelables, nous pouvons contribuer à réduire notre empreinte environnementale tout en créant des opportunités économiques.

Mais ce n’est pas tout. Dans un contexte plus que jamais marqué par la question de la préservation des écosystèmes, la SNPC a choisi de jouer pleinement son rôle. Lors du Sommet des Trois Bassins, qui a réuni fin octobre le Congo, le Brésil et l’Indonésie autour de ces questions, le groupe a annoncé un ambitieux projet de boisement baptisé Eco Zamba. Son objectif premier est de planter des arbres afin de reboiser 50 000 hectares de savane au cours des 10 prochaines années. Cette initiative de grande envergure vise à restaurer nos écosystèmes fragiles.

Nous devons unir nos forces pour atteindre nos objectifs communs de développement durable. Ces projets sont des exemples à intégrer dans notre réflexion pour construire un avenir meilleur pour nos pays et pour l’Afrique dans son ensemble. Pour assurer la crédibilité et la transparence de nos actions, nous nous appuyons sur des normes élevées en matière de gouvernance d’entreprise et de responsabilité sociale.

Ainsi, sur le continent, le travail des entreprises nationales va bien au-delà de celui de simples acteurs de l’industrie énergétique. Nous sommes des moteurs de changement, des acteurs environnementaux et des contributeurs clés à l’émergence de nos pays et de notre continent. Ensemble, nous pouvons faire des progrès significatifs vers un avenir meilleur pour tous les Africains.

 

Maixent Raoul Ominga

 

 

 

Maixent Raoul Ominga est directeur général de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), la compagnie pétrolière nationale de la République du Congo.

 

@AB

 

Écrit par
Maixent Raoul Ominga

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *