Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Opinion

L’impérialisme nouvelle génération

Le temps de l’impérialisme 2.0 est compté 

La monnaie unique africaine sera, dans un premier temps, un rival systémique pour le franc CFA. Son aptitude à conférer aux pays adhérents à la Banque centrale africaine (BCA), une efficacité collective vis-à-vis du reste du monde, finira par vider la zone CFA de ses membres.

Il est aujourd’hui difficile de quitter le franc CFA en solo, ou à l’échelle des quinze pays subsahariens concernés, parce qu’il n’existe pas d’alternative. La création de la monnaie unique africaine par les autres Afriques subsahariennes (anglophones, lusophones, etc..) agira comme un pôle magnétique.

L’Afrique francophone va enfin réussir à en finir avec le franc CFA, sans la peur du saut dans l’inconnu ; le vertige du saut dans le vide. Il faut un rival systémique au F.CFA, sur le sol africain, au plus vite ! 

Déjà, les rivaux systémiques des États- Unis sont à la manoeuvre pour contester le rôle international du dollar. La remise en cause du rôle international du billet vert est déjà entamée. La Russie achète de l’or au rythme le plus rapide depuis des décennies.

En 2018, la Banque centrale russe a liquidé 81 milliards de bons du Trésor américains, soit la quasi-totalité de ses avoirs. Selon Bloomberg, les réserves en or de la Russie ont quadruplé au cours des dix dernières années.

Pour sa part, la Chine s’apprête à libeller son premier contrat de pétrole brut avec sa propre monnaie, le yuan, adossé à l’or. Contestant ainsi la toute-puissance du dollar sur le marché du pétrole.

D’ailleurs, la Chine a créé un marché de l’or physique totalement indépendant des marchés occidentaux du métal jaune, où les Anglo- Saxons manipulent les cours. Le temps de l’impérialisme 2.0 est compté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts