x
Close
Opinion

Les voies d’un leadership féminin efficace

Les voies d’un leadership féminin efficace
  • Publiédécembre 18, 2023

Les femmes africaines sont confrontées à des défis uniques en matière de formation, d’éducation et de développement de carrière. Comment peuvent-elles transformer ces défis en opportunités de développement personnel et professionnel ?

 

Dans un marché défini par la complexité et le changement, les organisations les plus performantes cherchent à apporter des perspectives diverses aux nouveaux défis. Si de nombreuses femmes ont mené des entreprises, des gouvernements et des organisations à la réussite, elles ne représentent qu’un faible pourcentage de l’ensemble des dirigeants.

Les femmes cadres d’aujourd’hui redéfinissent la notion de leadership, surmontent les obstacles et promeuvent la diversité sur le lieu de travail. En transformant les défis en opportunités de développement personnel et professionnel, les femmes adoptent des approches novatrices en matière d’avancement professionnel, de développement personnel et d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour garantir une réserve durable et transformatrice de femmes dirigeantes, il est impératif que les organisations développent des initiatives visant à leur offrir des opportunités de croissance et d’avancement.

Bien qu’il reste encore de nombreux défis à relever, le chemin vers un leadership efficace pour les femmes en Afrique est une riche tapisserie de croissance personnelle, de résilience et d’un engagement profond à apporter un changement positif.

Si les femmes sont confrontées à des obstacles partout dans le monde, l’Afrique présente des défis uniques en ce qui concerne la formation, l’éducation et le développement des femmes dirigeantes. Une multitude de races, de cultures, d’origines ethniques et de religions différentes passent avant l’identité des femmes. C’est particulièrement vrai en Afrique du Sud, où les divisions raciales du pays et les femmes elles-mêmes se livrent à une double lutte.

En décembre 2020, le projet Borgen écrivait : « Le leadership des femmes en Afrique met en évidence des obstacles persistants et des défis systémiques tels que la socialisation précoce, les stéréotypes de genre, le niveau d’éducation limité et les politiques et procédures discriminatoires. Les normes de genre en Afrique mettent l’accent sur le rôle principal des femmes en tant que mères et épouses, ce qui les décourage de rejoindre le monde du travail et d’accéder à des postes plus élevés. »

Ces obstacles sont visibles dans le manque de formation et de développement des femmes et dans l’absence d’environnements favorables dans nos établissements d’enseignement supérieur et sur nos lieux de travail. Par conséquent, bien que les femmes veuillent être vues et représentées dans tous les secteurs, elles ont tendance à être plus compétitives que stimulantes, mentors et solidaires, précisément parce que ces opportunités ne leur ont jamais été offertes.

Malgré ces obstacles, les femmes possèdent d’excellentes compétences qui font d’elles des candidates de choix pour occuper des postes de direction. Elles excellent dans l’intelligence émotionnelle, qui intègre l’empathie, la conscience de soi et les compétences interpersonnelles. Les femmes dirigent également en collaboration, en valorisant le travail d’équipe, la communication ouverte et l’inclusion, ce qui crée un environnement de travail moins stressant. L’apport de ces perspectives et opinions différentes sur le lieu de travail favorise l’innovation et conduit à une meilleure prise de décision.

 

Le pouvoir du mentorat

Bien que l’objectif soit de parvenir à un équilibre parfait entre les hommes et les femmes sur le lieu de travail, les stéréotypes liés au genre seront toujours présents. Il est essentiel que les femmes dirigeantes apprennent à trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Inclure les femmes dirigeantes dans des programmes de mentorat est un moyen de développer ces compétences. Une enquête réalisée en juillet 2021 par Education Sub Saharan Africa nous enseigne que « le plus grand obstacle au leadership des femmes dans tous les secteurs est constitué par les attentes socioculturelles ; vient ensuite le manque d’opportunités de mentorat ».

La mise en œuvre de programmes de mentorat peut mettre l’accent sur la connaissance de soi, l’intelligence émotionnelle et un état d’esprit de croissance dans le leadership. Les étudiantes devraient apprendre à planifier des objectifs et à les rendre spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et limités dans le temps.

La diversité et l’inclusion sont essentielles dans les rôles de direction. En 2019, une enquête du McKinsey Global Institute révélait que parmi les obstacles auxquels les femmes sont confrontées figurent les préjugés inconscients, le manque de parrainage, l’absence de politiques favorables à la famille et la discrimination. C’est pourquoi la valorisation des femmes dans la culture d’entreprise nécessite du temps, un effort stratégique et une personne ou un comité dédié pour veiller à ce que cela se produise au sein des organisations. Les dirigeants doivent montrer l’exemple en adoptant des comportements inclusifs et en respectant les différentes opinions, tout en créant un environnement dans lequel les membres de l’équipe se sentent à l’aise pour exprimer leur point de vue.

Les entreprises ont tout à gagner à intégrer la diversité dans leur culture et dans leurs pratiques de recrutement et d’embauche. Plus une entreprise est diversifiée, plus elle attirera les femmes ayant les talents appropriés et leur permettra de se sentir accueillies et appréciées.

Au-delà du recrutement, nos entreprises doivent également s’assurer qu’elles retiennent les femmes dirigeantes en leur accordant une rémunération égale et en créant des programmes de développement du leadership qui préparent et promeuvent les femmes dans des rôles de direction. Les organisations peuvent y parvenir en établissant des partenariats externes avec un établissement d’enseignement, une organisation ou un réseau de femmes.

 

Quelques pistes

Comment les femmes peuvent-elles s’aider elles-mêmes et s’aider les unes les autres ?

Naviguer sur la voie du leadership et s’épanouir dans des rôles de leadership est un parcours gratifiant mais difficile. Avec un soutien externe, des conseils et un mentorat, les femmes peuvent prendre plusieurs mesures pour établir leur avenir en tant que leaders de l’industrie. Ces mesures sont les suivantes :

– Fixer des objectifs de carrière à court et à long terme. Fixer des objectifs clairs et réalisables et avoir une vision claire de son parcours professionnel.

– Rester à l’affût de la technologie. Se tenir au courant des progrès de l’industrie.

– Prendre des risques. Ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort et de saisir les opportunités qui correspondent à ses objectifs de carrière.

– Rester positive et inspirer les autres. Adopter des visions communes et célébrer les réalisations collectives.

– Maintenir des normes éthiques. Se tenir responsable aide chacun à devenir et à être reconnu comme un leader fiable et digne de confiance.

– Adopter l’apprentissage tout au long de la vie. Continuer à améliorer l’éducation par le biais de formations formelles et informelles et de programmes de développement professionnel.

– Diriger de manière authentique. Rester fidèle à ses valeurs et à ses principes pour favoriser la confiance et le respect.

– Construire un réseau solide. Cultiver des relations avec des mentors, des pairs et d’autres professionnels du secteur.

– Être ouvert au retour d’information constructif. Accueillez les commentaires et les conseils comme une opportunité de croissance.

– Communiquer efficacement. Formuler clairement ses idées, établir des relations et résoudre les conflits de manière constructive.

– Pratiquer l’autopromotion. Ne pas hésiter à négocier pour obtenir une rémunération et des opportunités équitables.

Bien qu’il reste encore de nombreux défis à relever, le chemin vers un leadership efficace pour les femmes en Afrique est une riche tapisserie de croissance personnelle, de résilience et d’un engagement profond à apporter un changement positif.

L’exploration de l’objectif et des valeurs individuelles comme pierre angulaire d’un leadership authentique, la culture d’un état d’esprit de croissance et la définition d’objectifs sont essentielles pour naviguer sur ce chemin. Grâce à une approche holistique claire qui englobe les aspirations personnelles, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et l’engagement en faveur de l’apprentissage continu, nos femmes dirigeantes sont prêtes à s’élever dans leur carrière, à inspirer et à responsabiliser les autres, et à lancer une vague de changements transformateurs au sein de leurs organisations et de leurs communautés.

 

Michelle Austin

 

 

 

Michelle Austin est directrice financière du groupe Keegor.

 

@AB

 

 

Écrit par
Michelle Austin

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *