Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

NTIC

Un accès facilité à la lecture

YouScribe veut conquérir le monde anglophone, en s’ouvrant à l’Afrique du Sud. La bibliothèque numérique pour smartphones est déjà largement implantée en Afrique de l’Ouest et au Maghreb. Au Maroc, La Maison du Livre ouvre ses portes virtuelles sur le Net.

Par Paule Fax

Désormais, les clients sud-africains de MTN peuvent piocher dans l’offre de lectures anglophone. L’ambition de la plateforme YouScribe reste la même : que chaque mobile puisse devenir une bibliothèque de poche pour favoriser l’accès à l’éducation et à la culture, de façon simple et accessible.

Dans le nord de l’Afrique, grâce à des partenaires comme Digital Virgo ou Orange, la bibliothèque permet de s’abonner par SMS et dépasse, début 2021, les 400 000 abonnés payants. Au Maroc, YouScribe a lancé, en 2020 une bibliothèque numérique dédiée à la jeunesse, « Maktabati », en partenariat avec Maroc Telecom. Elle compte aujourd’hui plus de 150 000 abonnés, après s’être enrichie, en 2021, d’une offre de lecture franco-arabe avec Inwi. La plateforme est présente dans sept pays francophones ou arabophones.

En plus d’être une base de données des parutions, La Maison du Livre répertorie les différents évènements littéraires comme les appels à candidatures, les bourses disponibles, les résidences artistiques, les salons, etc.

Ce succès répond à un besoin : des millions de lecteurs potentiels n’ont pas un accès facile à la lecture, pour des raisons de pouvoir d’achat, ou parce que la chaîne du livre n’est pas très structurée. Ce qui est le cas au Maroc, même si les choses avancent, encore plus ces derniers mois, à la faveur de la crise sanitaire. En effet, de solutions comme La Maison du Livre ou YouScribe permettent de pallier la fermeture des écoles et des commerces.

YouScribe réserve un accueil particulier aux éditeurs africains et sud-africains : African Storybook, Mthombothi Studios, L’Harmattan, African Perspectives Publishing, Modjaji Books, African Minds, Deep South ou Hands on Books font déjà partie du catalogue.

À travers cette ouverture, YouScribe poursuit sa vocation de valoriser les ouvrages sud-africains en Afrique et dans le reste du monde. Progressivement, l’offre s’enrichira d’ouvrages en langues africaines (wolof, bembara, zoulou, swahili). Elle compte déjà 60 000 ouvrages écrits par des auteurs africains et 120 000 livres en anglais. Quelque 1 200 maisons d’éditions sont référencées dans son catalogue. Du côté de la Francophonie, YouScribe a reçu, en 2020, le Trophée numérique remis par le magazine Livre Hebdo.

Une filière livre défaillante

Le partenariat avec Digital Virgo, étendu à l’Afrique du Sud, permet une sécurisation des paiements et la garantie de service pour les lecteurs, ainsi que la juste rémunération des auteurs. Ici, il en coûtera 10 rands par jour (0,58 euro, 383 F.CFA) pour avoir accès à la bibliothèque complète. L’accord avec Virgo permet de pallier la sous-bancarisation des Subsahariens.

L’entreprise est distinguée par les Français de Digital Africa, organisé par l’AFD, la French Tech et Bpifrance. YouScribe a reçu le patronage de la Commission nationale française pour l’Unesco et a signé une convention avec l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) pour la promotion de la langue française.

Au Maroc donc, l’offre de livres semble sous-adaptée, et la pratique de la lecture est très faible : une enquête publiée en 2019, menée par le Haut-commissariat au plan, révélait que les Marocains, en moyenne, ne consacraient que deux minutes par jour à la lecture ! Pourtant, les initiatives se multiplient. En début d’année, plusieurs librairies du pays ont lancé l’initiative « Livres suspendu » ; elle permet aux clients de laisser un peu d’argent supplémentaire à chaque achat, afin de financer la mise à disposition d’ouvrages pour les personnes démunies.

Et désormais, l’Institut français du Maroc propose « La Maison de Livre », une plateforme dédiée au livre francophone marocain et à ses traductions vers la langue arabe. Elle est née du besoin de rassembler en un point unique les informations autour du livre. En plus d’être une base de données des parutions, la plateforme répertorie les différents évènements littéraires comme les appels à candidatures, les bourses disponibles, les résidences artistiques, les salons, etc.

Elle propose également des portraits, qu’il s’agisse de professionnels de l’édition ou d’auteurs. Un moyen de mieux identifier les hommes et les femmes qui incarnent la filière dans le pays et que la plateforme entend valoriser.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts