Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

NTIC

Mieux connaître les besoins de connectivité

Ericsson et l’Unicef ont signé un partenariat mondial pour aider à cartographier la connectivité des écoles dans 35 pays d’ici fin 2023. Il vise à identifier les lacunes en matière de connexion à l’Internet spécifiques à chaque pays.

Par Paule Fax

Le géant des télécommunications Ericsson et le Fonds des Nations unies pour l’enfance unissent leurs compétences pour cartographier les lacunes et les besoins en matière de connectivité des écoles, dans différents pays. D’ici 2023, 35 pays seront ainsi scannés. L’Afrique du Sud est un des premiers pays concernés par ce programme, sur le continent.

Selon les deux partenaires, la cartographie de la connectivité internet des écoles et des communautés environnantes est une première étape essentielle pour permettre à chaque enfant d’accéder à l’apprentissage numérique. 

Pour Ericsson, « travailler en collaboration avec des partenaires comme l’Unicef et l’UIT amplifie l’impact potentiel de la connectivité des écoles et constitue une première étape concrète pour aider à réduire la fracture numérique au niveau mondial ».

L’UIT (Union internationale des télécommunications) calcule que dans le monde, 360 millions de jeunes n’ont actuellement pas accès à l’Internet. Cette année, la pandémie de Covid-19 a montré le besoin et l’utilité de renforcer l’apprentissage en ligne. Aussi, cette démarche s’inscrit-elle dans le cadre de l’initiative Giga qui a été lancée en 2019 et menée par l’Unicef et l’UIT.

Giga vise à connecter chaque école à l’Internet. Pour les deux acteurs, l’amélioration de la connectivité augmentera l’accès à l’information, les opportunités et les choix, permettant ainsi à des générations d’écoliers de participer à la construction de leur propre avenir.

« L’aggravation de la fracture numérique est l’une des nombreuses inégalités que la pandémie de Covid-19 a mises en évidence », commente Charlotte Petri Gornitzka, directrice générale adjointe des partenariats de l’Unicef. 

« Les fermetures d’écoles, associées à des possibilités limitées ou inexistantes d’apprentissage à distance, ont bouleversé l’éducation des enfants dans le monde entier. Notre partenariat avec Ericsson nous permettra d’offrir à chaque enfant et jeune l’accès aux opportunités de l’apprentissage numérique».

Collectes de données en temps réel

Ericsson est le premier acteur du secteur privé à s’engager à hauteur de plusieurs millions de dollars dans cette initiative et cela en tant que partenaire mondial d’Unicef for School Connectivity Mapping. En plus du financement, le groupe suédois allouera des fonds supplémentaires pour l’ingénierie et la science des données, afin d’accélérer la cartographie de la connectivité des écoles. 

Dans le détail, Ericsson aidera à la collecte, la validation, l’analyse, le suivi et la représentation visuelle des données de connectivité scolaire en temps réel. Ces dernières permettront aux gouvernements et au secteur privé de concevoir et de déployer des solutions numériques qui favorisent l’apprentissage des enfants et des jeunes. 

Ericsson fera également appel à son vaste réseau de clients pour faire progresser les objectifs de l’initiative Giga.

« Ericsson occupe une position unique en tant que partenaire clé dans la résolution de ce problème important, grâce à son expertise technologique, à sa dimension mondiale, à ses décennies d’expérience dans les partenariats public-privé et à ses résultats probants dans la mise en relation des étudiants et des éducateurs », juge Heather Johnson, vice-présidente du groupe.

En charge du développement durable et de la RSE, elle considère que «travailler en collaboration avec des partenaires comme l’Unicef et l’UIT amplifie l’impact potentiel de la connectivité des écoles et constitue une première étape concrète pour aider à réduire la fracture numérique au niveau mondial ».

De son côté, l’UIT apporte « une connaissance historique des politiques technologiques et une expertise en matière de réglementation à la mission qui consiste à connecter toutes les écoles du monde», explique une porte-parole. « Nous sommes ravis qu’Ericsson se joigne à Giga et aide à construire les outils cartographiques nécessaires pour faire de la connectivité de chaque école une réalité ».

Le partenariat Unicef-Ericsson contribue également au projet Generation Unlimited Global Breakthrough concernant la connectivité numérique qui vise à offrir aux jeunes des compétences digitales afin qu’ils puissent participer pleinement et utilement à l’économie numérique. 

Ce partenariat mondial multisectoriel vise à répondre au besoin urgent d’élargir les possibilités d’éducation, de formation et d’emploi pour les jeunes. 

De plus, ce partenariat soutient le récent programme d’action Covid-19 de l’Unicef, dans le cadre duquel l’organisation appelle à une action mondiale pour que les enfants continuent à apprendre, ce qui nécessite de donner la priorité à la connectivité internet dans les zones rurales et isolées.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This