Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

NTIC

Cameroun : Un incubateur Orange ouvre à Douala

Le 15 octobre 2021, Orange et la Coopération allemande ont inauguré à Douala, « Orange Digital Center », un écosystème entièrement dédié au développement de compétences numériques et à l’innovation.

Par Véronique Clara-Veronne

Après le Mali récemment, c’est au Cameroun d’accueillir son Orange Digital Center, le premier en Afrique centrale. D’une superficie de 600 m2, il réunit quatre programmes stratégiques, à savoir : une école du code, un atelier de fabrication numérique FabLab Solidaire de la Fondation Orange, un accélérateur de start-up Orange Fab et  Ventures Africa, le fonds d’investissement du groupe français.

L’ensemble de ces programmes sont gratuits et ouverts à tous. Ils vont de la formation des jeunes au numérique – 90% de ces formations sont des formations pratiques –, à l’accompagnement pour les porteurs de projets en passant par l’accélération de start-up et l’investissement au capital.

Le Digital Center « rassemble toutes les compétences nécessaires dans un lieu unique pour matérialiser l’engagement en faveur de l’inclusion numérique », considère Patrick Benon, directeur général d’Orange Cameroun.  

Fonctionnant en réseau, les Digital Centers permettent un échange d’expériences et d’expertises d’un pays à l’autre et offrent une approche simple et inclusive ; l’objectif est de renforcer l’employabilité des jeunes, d’encourager l’entrepreneuriat innovant et de promouvoir le tissu numérique local.

De plus, un accord-cadre lie Orange Cameroun au ministère de l’Enseignement supérieur, en vue de la transformation numérique de huit universités publiques. Un Club sera installé dans chaque université en région ; chacun viendra ainsi compléter le dispositif pour offrir au plus grand nombre l’accès et l’accompagnement aux meilleurs usages des nouvelles technologies.

Orange et la Coopération allemande (GIZ) travaillent dans le cadre d’un partenariat de développement du programme develoPPP, que la GIZ met en œuvre pour le compte du ministère fédéral de la Coopération économique et du développement. L’objectif est de concrétiser leur vision commune : favoriser l’employabilité des jeunes – et l’accès aux emplois des TIC pour les femmes et les jeunes filles –, tout en soutenant la croissance durable et la transformation numérique du Cameroun.

Huit Orange Digital Centers sont déjà ouverts dans la zone : Tunisie, Sénégal, Ethiopie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Jordanie, Maroc et Mali. D’autres inaugurations sont à venir pour la fin de l’année 2021 et courant 2022.

Stéphane Richard, PDG du Groupe Orange, a fait le déplacement à Doula. « Partout, Orange est une entreprise citoyenne. L’engagement est une valeur centrale de l’entreprise, que nous avons placée au cœur de notre plan stratégique Engage2025. » Pour promouvoir un numérique vecteur d’inclusion et accessible au plus grand nombre, son ambition est « de déployer, d’ici 2025, un Orange Digital Center dans chaque pays où le groupe est présent ».

Grandes manœuvres autour de Camtel ?

Ambition confirmée par Alioune Ndiaye, directeur général d’Orange Afrique et Moyen-Orient : « L’objectif principal est de démocratiser l’accès au numérique pour les jeunes, diplômés ou non diplômés, leur donner accès aux dernières tendances technologiques pour renforcer leur employabilité et les préparer aux emplois de demain. »

Elizabeth Tchoungui, directrice exécutive RSE, Diversité et Solidarité d’Orange, décrit le programme FabLab Solidaire : « Il permet aux bénéficiaires éloignés du numérique de renouer avec le monde professionnel ; il signifie le début d’un beau parcours qui passe par le développement de compétences techniques et peut aller, grâce à la complémentarité des dispositifs déployés, jusqu’à la création d’entreprises. »

De son côté, le directeur général d’Orange Cameroun place sa société comme « un partenaire de la transformation numérique ». Ainsi, l’Orange Digital Center « rassemble toutes les compétences nécessaires dans un lieu unique pour matérialiser l’engagement en faveur de l’inclusion numérique », considère Patrick Benon.

Qui confirme que quatre Digital Centers Club seront installés prochainement à Yaoundé 2, Buéa, Nagaoundéré et Dschang, « venant ainsi compléter le dispositif pour offrir au plus grand nombre l’accès et l’accompagnement aux meilleurs usages des nouvelles technologies. »

D’autre part, interrogé par la presse camerounaise, Stéphane Richard a indiqué qu’il n’était pas au Cameroun pour négocier une prise de participation d’Orange au capital de Camtel. Depuis deux ans, l’opérateur historique du pays a la possibilité de faire entrer un partenaire privé à son capital.

Certains médias spécialisés, pourtant, lui en prêtaient l’intention. Le PDG d’Orange a néanmoins confirmé qu’il rencontrera les autorités du Cameroun afin de discuter des problématiques propres à l’opérateur de télécoms.

@VCV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts