Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Littérature

Mohamed Mbougar Sarr : Notre Goncourt 2021

L’auteur sénégalais Mohamed Mbougar Sarr a obtenu ce mercredi 3 novembre le prix Goncourt 2021 avec son roman La plus secrète mémoire des hommes, édité chez Philippe Rey.

Par Marie-Anne Lubin

Mohamed Mbougar Sarr (31 ans). Un nom à retenir.  Avec six voix au premier tour, le surdoué sénégalais a reçu ce 119è prix Goncourt à Paris au restaurant Drouant dans le 2e arrondissement.

La plus secrète mémoire des hommes est la 4è œuvre littéraire romanesque de Sarr. Il devient ainsi le premier écrivain de l’Afrique subsaharienne à être consacré par le plus prestigieux prix littéraire français. « Fier de cette magnifique consécration qui illustre la tradition d’excellence des hommes et des femmes de lettres sénégalais », s’est enthousiasmé le président du Sénégal Macky Sall.

A ce jour, Mohamed Mbougar Sarr reste le plus jeune lauréat du plus prestigieux des prix littéraires de l’automne en France, depuis Patrick Grainville en 1976. Fils d’un médecin de la ville de Diourbel (centre du Sénégal), Sarr, né en 1990, assure être « très heureux (et ressent) une joie simple et profonde, tournée vers le Sénégal, mes amis, ma famille et mes professeurs ».

Dans ce roman, Mohamed Mbougar Sarr fait un va et vient entre la fiction et la vérité. En réalité, il s’est approprié l’histoire et surtout le « destin mystérieux et fascinant » de l’écrivain malien Yambo Ouologuem, prix Renaudot en 1968 pour Le Devoir de violence.

En 1968, après son prix, Ouologuem est accusé de plagiat. Il se fait dès lors discret et disparaît de la vie publique. Avec La plus secrète mémoire des hommes, Sarr narre le récit d’un jeune écrivain sénégalais installé à Paris. Diégane Latyr Faye, le personnage du roman,  est bouleversé par la découverte d’un livre paru en 1938 et décide d’enquêter sur le récit qui se cache derrière ce roman. Cette quête l’emmène sur les traces de l’auteur T.C. Elimane au Sénégal, puis en Argentine, à Amsterdam et à Paris…

Cette année, ce prix Goncourt salue donc le thriller historique de Mohamed Mbougar Sarr. En remportant ce prix, le lauréat a reçu un chèque de dix euros. Mais La plus secrète mémoire des hommes est promis à d’importants tirages et les retombées en termes de ventes sont extraordinaires.

A ce jour, Mohamed Mbougar Sarr reste le plus jeune lauréat du plus prestigieux des prix littéraires de l’automne en France, depuis Patrick Grainville en 1976. Fils d’un médecin de la ville de Diourbel (centre du Sénégal), Sarr, né en 1990, assure être « très heureux (et ressent) une joie simple et profonde, tournée vers le Sénégal, mes amis, ma famille et mes professeurs ».

@ Malu

ENCADRE

Quatre romans et donc quatre auteurs finalistes étaient en lice pour le Goncourt 2021 :

Christine Angot avec Le voyage dans l’Est (Flammarion)

Sorj Chalandon avec Enfant de salaud (Grasset)

Louis-Philippe Dalembert avec Milwaukee Blues (édition Sabine Wespieser)

Pour sa part l’autrice belge Amélie Nothomb a été récompensée par le prix Renaudot pour son roman Premier sang, aux éditions Albin Michel.  

Trois autres auteurs étaient en lice pour le Renaudot: 

Anne Berest avec La Carte postale (Grasset)

Nicolas Chemla avec Murnau des ténèbres (Cherche-Midi)

Abel Quentin avec Le voyant d’Étampes (L’Observatoire).

@Malu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts