Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Littérature

Littérature : Abdulrazak Gurnah, notre prix Nobel

Abdulrazak Gurnah

Le romancier tanzanien Abdulrazak Gurnah (74 ans) a remporté jeudi 07 octobre 2021 le prix Nobel de littérature.

Par Marie-Anne Lubin

Selon l’académie suédoise, ce prix récompense Abdulrazak Gurnah pour son « traitement sans compromis et plein de compassion des effets du colonialisme et du sort du réfugié dans le fossé entre les cultures et les continents ».

Qui est ce lauréat ?

Le romancier Abdulrazak Gurnah a 74 ans. Il est né en 1948 sur l’île de Zanzibar (Océan Indien).

A vingt ans, il part en exil en Grande-Bretagne. Pourquoi ? En 1968, le président Abeid Karume est au pouvoir en Tanzanie après l’obtention de l’indépendance du pays en 1964. Sous son règne, les citoyens tanzaniens arabes sont victimes d’oppression et sont persécutés.

En Angleterre, un an après son arrivée dans le pays, il se met à la littérature. Même s’il alterne ses écrits entre le swahili et l’anglais, la seconde restera sa langue littéraire.

Il publie au total dix romans et plusieurs nouvelles et surtout Paradiseune oeuvre marquée par la souffrance des réfugiés.

Jusqu’à sa récente retraite, il était professeur de littérature anglaise et postcoloniale à l’université du Kent, à Canterbury, où il était un spécialiste de l’œuvre du Nobel de littérature nigérian Wole Soyinka et du Kényan Ngugi wa Thiong’o et Salman Rushdie.

L’environnement littéraire de Abdulrazak Gurnah est notamment marqué par la poésie arabe et persane, plus exactement Les mille et une nuits qui ont été pour lui une source d’inspiration importante, tout comme les sourates du Coran.

Toutefois, la tradition anglophone, de Shakespeare à V. S. Naipaul, a également marqué son œuvre, indique l’Académie suédoise. Qui précise. Il a « sciemment rompu avec les conventions, bousculant la perspective coloniale, pour mettre en valeur celle des populations autochtones ».

Pour le jury qui l’a distingué, son oeuvre est à équidistance des «descriptions stéréotypiques et ouvre notre regard à une Afrique de l’Est diverse culturellement qui est mal connue dans de nombreuses parties du monde ».

Une chose est cependant certaine, le prix du romancier tanzanien est une vraie surprise.

Car quasiment inconnu, il n’était pas sur la liste des potentiels vainqueurs même pas comme simple outsider. En Suède, Henrik Celander, son propre éditeur, a expliqué qu’il n’aurait jamais imaginé que Abdulrazak Gurnah obtienne le prix Nobel de la littérature. D’ailleurs l’écrivain lui-même le reconnaît : « J’ai cru à une blague », quand l’Académie suédoise l’a appelé.

Abdulrazak Gurnah

Abdulrazak Gurnah reste le premier auteur noir africain à recevoir la plus prestigieuse des récompenses littéraires depuis le Nigérian Wolé Soyinka en 1986.

Lors de sa première déclaration à la Fondation Nobel après son prix, le romancier tanzanien Abdulrazak Gurnah a appelé l’Europe à voir l’arrivée des réfugiés africains comme une richesse. «Beaucoup de ces gens viennent par nécessité, et aussi franchement parce qu’ils ont quelque chose à donner. Ils ne viennent pas les main÷ùs vides, ceux sont des gens talentueux et pleins d’énergie ». Lui-même n’a pas pu retourner dans son pays avant 1984.

@Malu

ENCADRE

Les dix lauréats du prix Nobel de littérature 2011 – 2020

2020 : Louise Glück (Etats-Unis)

2019 : Peter Handke (Autriche)

2018 : Olga Tokarczuk (Pologne)

2017 : Kazuo Ishiguro (Royaume-Uni)

2016 : Bob Dylan (Etats-Unis)

2015 : Svetlana Alexievitch (Biélorussie)

2014 : Patrick Modiano (France)

2013 : Alice Munro (Canada)

2012 : Mo Yan (Chine)

2011 : Tomas Tranströmer (Suède)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts