Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Lifestyle et mode

La Sultane de Saba : La senteur envoûtante de l’Orient

Vanessa Sitbon a réussi à maintenir une originale idée depuis plus d’une dizaine d’années à travers une épopée parfumée à Paris. Son rêve caressé a pris forme, s’est matérialisé et a conquis.

Par Serges David

En 1988, quand Vanessa Sitbon rejoint sa mère dans un spa à Beaubourg, elle n’est pas en territoire ennemi ou inconnu. Elle avait déjà dans son agenda ce qu’elle comptait faire pour l’expansion de ce qui sera une marque incontournable les années suivantes.

Aussitôt, la jeune chef d’entreprise d’alors intensifie-t-elle un concept poétique autour des huiles satinées, savons noirs et douceur de hammam, qui en 2019, est un savoir-faire mondialement reconnu.

Vanessa Sitbon, la Sultane de Saba

Dans la foulée, la créatrice de la marque « La sultane de Saba » s’est adossée sur les legs de ses ancêtres paternels. Ainsi donc, Vanessa Sitbon a-t-elle matérialisé l’alchimie respect du corps et saveurs épicées, pratique toujours héritée de ses aïeux qui travaillaient le sucre, l’olive et les salaisons sous le nom de Sultana « une appellation que j’ai découverte par le fruit du hasard après avoir choisi la Sultane de Saba pour dénommer ses perles de méditerranée ».

Car, c’est connu, l’olive sert au savon noir et le sucre à l’épilation dans les techniques traditionnelles qu’elle propose à l’institut de sa maman. Son grand-père possédait le grand hammam de Fès. Un trait de famille.

Eau de parfum la Sultane de Saba

Quelques années après, elle revient de Turquie avec notamment la pratique de la cire orientale qui a la réputation d’une « douceur charnelle et naturelle » qu’elle traduit « en beauté française ». La clientèle est conquise. Puis, c’est l’étape du Maroc, où elle s’imprègne des rituels de beauté des femmes orientales. A raison.

Elle y développe alors une gamme artisanale composée de recettes naturelles et ancestrales, l’huile de fleur d’oranger apaisant la peau et les rougeurs ; la crème à la cannelle et le savon noir. Evidemment, des enseignes comme Antoine et Lili, les Galeries Lafayette, la boutique blanche Sephora sont séduites par le métier consommé de Vanessa Sitbon.

Dès lors, la marque La Sultane de Saba acquiert en respectabilité et en notoriété. Il est vrai, en réalité, que le concept même de La Sultane de Saba s’appuie sur un rituel très ancien et précieux de la mise en beauté de la femme orientale, dont le secret est transmis de mère en fille et de génération en génération.

De fait, par l’entremise de ses produits authentiques et originaux, à travers ses soins aux mille saveurs et couleurs, « La Sultane de Saba se donne pour vocation de faire rêver, de partir en voyage, à la découverte d’horizons lointains, où le corps et l’esprit reviennent à la source de la détente et du repos », note la marque.

Dans la foulée, la créatrice de la marque « La sultane de Saba » s’est adossée sur les legs de ses ancêtres paternels. Ainsi donc, Vanessa Sitbon a-t-elle matérialisé l’alchimie respect du corps et saveurs épicées, pratique toujours héritée de ses aïeux

Selon les dires mêmes de la créatrice ses produits sont conçus artisanalement à partir de matière et senteurs provenant de pays différents selon des recettes ancestrales. « C’est justement ce qui leur donne ce côté unique et rare, preuve de leur authenticité » si prisé, si recherché et si aimé.

Chaque parfum La Sultane de Saba est un philtre de caractère qui libère ses fragrances dans un sillage envoûtant. Réunis dans un coffret, les parfums La Sultane de Saba sont un cadeau idéal pour tous « ceux qui apprécient l’émotion d’une senteur originale et unique ».

ENCADRE

Les récompenses de la Sultane de Saba

En 2010, le coffret Ayurvédique Oriental de La Sultane de Saba a été nominé dans la catégorie Soins corps et produits de toilette Instituts aux Oscars CosmétiqueMag.

La Sultane de Saba a été récompensée par deux fois auparavant pour la qualité et l’innovation de ses produits.

Vanessa Sitbon

En 2006, elle a reçu le Prix H. Pierantoni de l’innovation pour la gamme L’Essentiel.

En 2007, L’Oscar CosmétiqueMag dans la catégorie Soin du corps en Institut pour la gamme voyage balinais.

Spa la Sultane de Saba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts