Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

La phrase du jour

La phrase du jour de… Olusegun Obasanjo

L’ex-président Olusegun Obasanjo, a regretté que son pays le Nigéria ne fasse pas partie des 44 signataires de l’accord de Kigali créant une Zone de libre-échange continentale signé le 21 mars.

Selon l’Union africaine (UA) la zone de libre-échange permettra d’augmenter de 60% d’ici à 2022 le niveau de commerce intra-africain contre 16% actuellement.​

Pour Obasanjo, cet accord est un fait historique comparable à la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) en 1963 et de l’Union africaine (UA) en 2001.

 Olusegun Obasanjo a fait part de sa déception sur le fait que son pays n’ait pas signé ce document. Il a espéré que Lagos signera bientôt, car étant un des principaux négociateurs de cet accord. Pour l’ex-chef d’Etat, « seul quelqu’un du gouvernement peut répondre à la question » de savoir pourquoi le Nigeria s’est abstenu de signer.

Pour lui, cet accord est un fait historique, qu’il n’a pas hésité à comparer à l’accord qui vu la création de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) en 1963 et celui de l’Union africaine (UA) en 2001.

Quarante-quatre pays africains ont signé le 21 mars à Kigali l’accord créant une Zone de libre-échange, perçue comme essentielle au développement économique de l’Afrique. Le Nigeria, l’une des premières économies du continent, est le principal pays à s’être abstenu.

Par SD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts