Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Interviews et Portraits

La culture Trace Tv

Après avoir fondé Trace Tv, le Togolais Claude Grunitzky, qui vit entre Paris, Lomé et New York, fait la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes Africains. Attentif à la situation du Togo, il milite pour le transculturalisme.

« Une vision, des valeurs, du travail ». Voici le cocktail épicé qui mène au succès pour le journaliste et entrepreneur Claude Grunitzky. Né au Togo, citoyen français, ce globe-trotteur âgé de 43 ans vit entre Paris, Lomé et New York. Un goût du voyage qu’il a découvert très vite. L’entrepreneur est le fruit d’un métissage assez particulier : les racines de Claude Grunitzky remontent en Pologne, d’où était venu son arrière grand-père pour s’installer au Togo. À l’âge de huit ans, il découvre l’Occident, lorsque son père Otto Grunitzky est nommé ambassadeur du Togo à Washington. Il acquiert vite sa « vision » du monde, ainsi que ses « valeurs ». Le « travail », il y songe depuis son plus jeune âge. « Je voulais être architecte, mais mon père me disait que beaucoup étaient au chômage, confie-t-il. Alors, puisque j’aimais lire et écrire, j’ai commencé à m’intéresser aux métiers du journalisme. À l’âge de 14 ans, j’ai découvert le magazine français Actuel ». Son fondateur, Jean-François Bizot, allait quelques années plus tard devenir son « maître à penser ». Les articles d’Actuel «m’ont aidé à comprendre que les reportages bien faits pouvaient être de formidables instruments de développement personnel. Les sujets culturels et politiques, que ce soit la montée du hip-hop ou la fin de l’apartheid, constituaient pour moi des news pointues, une source d’inspiration. D’où mon choix, après mes études, de m’orienter vers le domaine des médias ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts