Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Immigration

Maroc : Sous la pression migratoire

Les voix associatives protestent contre les violations des droits de l’homme, les dispositifs institutionnels tels l’élargissement du champ d’intervention du ministère délégué chargé des Marocains de l’étranger et des affaires de la migration, qui historiquement était plutôt tourné vers la nombreuse diaspora marocaine dans le monde – plus de trois millions de Marocains vivent à l’étranger – ou encore la mise en place de la politique de régularisation mobilisant l’Intérieur, le Conseil national des droits de l’homme et les associations.

Malgré cela, se pose la question si le pays peut tenir un équilibre sur une politique en deux tableaux, la dissuasion de la migration illégale à travers son territoire et l’intégration économique et sociale des quelques milliers de migrants sur son sol, qui parfois attisent les fantasmes d’invasion ou des relents racistes ou des stéréotypes durs à combattre dans la société marocaine.

Longtemps pourvoyeur de migrants, le Maroc a souvent plaidé sur la scène internationale pour le respect de ses ressortissants à l’étranger, face aux discriminations et la stigmatisation dont ils ont pu souffrir. En outre, sa communauté à l’étranger lui permet de drainer des fonds envoyés, plus de cinq milliards d’euros chaque année, supérieurs aux investissements directs étrangers ou aux recettes touristiques.

Sa situation géographique, l’expérience de la migration et sa sensibilité africaine lui ont permis de devenir ces dernières années, un pays au coeur des questions migratoires, chargé par l’Union africaine d’être la tête de file du dossier pour préparer les discussions avec l’Europe dans le cadre du dialogue Union africaine-Union européenne. Il accueillera aussi en décembre le sommet mondial sur les migrations.

Souvent rétif à un alignement plein et entier sur la politique européenne des migrations, la séquence actuelle sans doute une forme d’ajustement tactique pour stopper l’augmentation des passages illégaux depuis son territoire semble démontrer que le pays observe de très près les raidissements politiques « anti-migration » en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts