Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Education

Ubongo, pour apprendre et s’amuser !

Le programme éducatif numérique d’Ubongo, lancé en Tanzanie en 2014, reçoit le prix 2022 attribué par l’Unesco pour l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication. Un outil ludique d’apprentissage à mettre entre toutes les mains !

 

Par Marie-Anne Lubin

Akili et ses amis sont désormais honorés par un prix prestigieux, voilà qui ravira ceux qui suivent leurs petites aventures instructives, bien au-delà de la Tanzanie. Ce prix Unesco-Roi Hamad Bin Isa Al-Khalifa 2021 pour l’utilisation des TIC dans l’éducation revient en effet à la plateforme Ubongo, pour ses programmes ludo-éducatifs et leur déclinaison via l’Internet, durant la crise sanitaire.

Prix partagé avec les « Initiatives pour une éducation inclusive et accessible pendant la Covid-19 » mises en œuvre par le Central Institute of Educational Technology (CIET), du National Council for Educational Research and Training, en Inde. Chaque lauréat recevra 25 000 dollars pour son utilisation de la technologie, afin de proposer de nouveaux systèmes d’apprentissage inclusifs.

Créé en 2005 et soutenu par le Royaume de Bahreïn, le prix récompense chaque année des personnes et des organisations qui améliorent l’enseignement, l’apprentissage et les performances globales de l’éducation.

L’Unesco rappelle que la plateforme Ubongo a publié plus de 300 fichiers TV et radio dans huit langues locales, à travers 18 pays d’Afrique subsaharienne, dans le but d’apporter un apprentissage efficace et localisé aux enfants d’âge scolaire et à leurs parents en tirant parti de la puissance du divertissement, des technologies. « Ubongo, qui est l’une des plus grandes initiatives de divertissement éducatif en Afrique, montre sa capacité à développer, adapter et distribuer de nouveaux contenus pour soutenir les environnements d’apprentissage perturbateurs, l’apprentissage à domicile et l’éducation contextuelle, par exemple pour les réfugiés et les enfants qui se remettent d’un traumatisme », souligne l’institution onusienne.

L’entreprise sociale tanzanienne s’est fait connaître par ses programmes éducatifs ou contenus ludiques interactifs pour les jeunes Africains, diffusés via les technologies classiques. Le produit principal, « Ubongo Kids », est un dessin animé éducatif, à l’origine diffusé quotidiennement sur la télévision nationale tanzanienne, qui incite les enfants des écoles primaires à « tumia ubongo » (« utiliser son cerveau » en swahili) en leur apprenant les mathématiques et les sciences par le biais d’histoires animées et de chansons originales.

 

Des vidéos pour toutes et tous, en français

Les enfants peuvent utiliser des téléphones portables basiques pour répondre à des questions à choix multiples par SMS et pour recevoir ensuite des commentaires de leurs personnages de dessins animés préférés.

Lancé en 2014, ce programme est, en quelques mois, devenu le programme préféré en Tanzanie. En début d’année, une très sérieuse étude de l’Université du Maryland (États-Unis) vantait les mérites éducatifs du programme « Akili et moi » : les enfants qui suivaient ces courts dessins animés obtiennent des résultats scolaires et éducatifs meilleurs que la moyenne.

 À noter que les aventures d’Akili sont disponibles en français, certaines permettent aux enfants de se familiariser également à la langue anglaise, par des petits jeux très simples. À voir sur la plateforme Youtube.

Les lauréats seront récompensés lors d’une cérémonie le 24 juin au siège parisien de l’Unesco, en même temps que les quatre lauréats des éditions 2020 et 2019. L’édition 2021 est consacrée à un thème dont l’importance a été soulignée par la Covid-19 : elle récompense les projets qui ont utilisé la technologie pour construire des programmes d’apprentissage qui assurent efficacement la continuité et la qualité de l’apprentissage face aux perturbations de l’éducation.

Le jury international a examiné 111 candidatures soumises par 58 États et huit ONG, et a recommandé les deux projets pour récompenser leurs réalisations dans l’exploitation des technologies au service de l’éducation en adoptant une variété de solutions numériques, en fournissant un contenu adaptable et de haute qualité, et en atteignant une grande échelle d’apprenants, en particulier les communautés défavorisées.

De son côté, le Central Institute of Educational Technology (CIET), National Council for Educational Research and Training, en l’Inde, a renforcé une série de programmes pendant la Covid-19 pour assurer la continuité et la qualité de l’éducation, touchant plus de 1,5 million d’écoles, 240 millions d’étudiants et 8,5 millions d’enseignants. Les programmes d’apprentissage numérique ont été rendus accessibles par divers médias, dont la télévision et la radio, et par des plateformes en ligne pour les étudiants, les enseignants et les administrateurs de l’éducation. Ces initiatives ont permis un apprentissage flexible et personnalisé, tout en tenant compte des besoins particuliers des élèves handicapés et des élèves des zones rurales en Inde.

@NA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts