Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Diplomatie

Présidentielle : Une mission conjointe Cedeao, UA et ONU à Abidjan

La situation de surchauffe à l’approche de la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020 fait craindre le pire. La communauté internationale se mobilise à titre préventif au chevet de la Côte d’Ivoire.

Par Serges David

Pour éviter une crise post-électorale qui entraînerait de facto le chaos en Côte d’Ivoire et une déstabilisation de la sous-région, la diplomatie « préventive » a décidé de prendre la situation en main.

La délégation sera conduite par Shirley Ayorkor Botchwey, ministre des Affaires étrangères et de l’intégration régionale du Ghana et président du Conseil des ministres de la Cedeao, elle est composée du Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel, les Commissaires chargés des Affaires politiques de la Cedeao et de l’Union africaine et le Secrétaire exécutif du Conseil de l’entente.

Aussi, la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), l’Union africaine (UA), les Nations unies (NU), partenaires de la Côte d’Ivoire ont-elles décidé de la mise sur pied d’une mission conjointe.

Cette mission conjointe sera à Abidjan dès ce dimanche 04 octobre 2020 pour tenter de décrisper l’atmosphère politique ambiante dans le pays. A cet effet, ces trois organisations ont expliqué le sens de leur démarche de manière circonstanciée et nettement mieux élaborée dans ce communiqué ci-dessous.

« Une mission conjointe Cedeao – Union africaine – Nations unies de diplomatie préventive séjournera du 04 au 06 octobre 2020 à Abidjan en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Conduite par son Excellence Madame Shirley Ayorkor Botchwey, ministre des Affaires étrangères et de l’intégration régionale du Ghana et président du Conseil des ministres de la Cedeao, elle est composée du Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel, les Commissaires chargés des Affaires politiques de la Cedeao et de l’Union africaine et le Secrétaire exécutif du Conseil de l’entente.

Cette mission se situe dans la droite ligne du Protocole de la Cedeao relatif au Mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité et avec son Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance.

Cette démarche de diplomatie préventive, dans le même sens que celle effectuée par le Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest et au Sahel en septembre 2020, a pour objectif de consolider et amplifier les acquis. Elle vise également à faire aux autorités et aux acteurs politiques ivoiriens, des recommandations destinées à permettre une élection inclusive, transparente et crédible.

A LIRE AUSSI

Nana Akufo-Addo élu président de la Cedeao

Au cours de son séjour, la mission conjointe aura des entretiens avec les membres du gouvernement impliqués dans l’organisation de l’élection présidentielle, les responsables des institutions chargées de son organisation, de même qu’avec les candidats retenus pour y participer et les responsables de partis politiques.

Elle a également prévu de rencontrer des membres d’organisations de la société civile et d’ONG internationales travaillant dans le domaine de la démocratie et de la bonne gouvernance ainsi que des diplomates (Groupe africain, pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, Union européenne, etc.) ».

SD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This