Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Diaspora

Un service inédit de consultation médicale

Le groupe Orange et la plateforme marocaine DabaDoc lancent un service de vidéo-consultation médicale à destination des familles de la diaspora africaine. Un moyen pour cette dernière d’améliorer le suivi médical des proches restés au pays.

 

Par Aude Darc

DabaDoc Consult est un nouveau service inédit permettant à la diaspora africaine résidant en Europe et aux États-Unis. Il permet d’offrir instantanément une vidéo consultation médicale aux proches résidant en Afrique. Ce service est proposé par le groupe Orange et par DabaDoc, la plateforme de prises de rendez-vous médicaux, largement déployée au Maghreb.

Le lancement de ce service vient répondre à une préoccupation partagée par nombre d’Africains hors du continent, celle de prendre soin de la santé de leurs parents et de leurs proches résidant dans leur pays d’origine, en leur permettant d’accéder où qu’ils soient à une consultation médicale par vidéo.

La douzième édition du POSEAM (Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient) est lancée. Jusqu’au 27 mai, les candidats pourront soumettre leur candidature en ligne. Les lauréats seront connus en octobre. 

Pour ce faire, un processus simple et fluide a été mis au point conjointement par les équipes DabaDoc et Orange Link : le client, issu de la diaspora, désireux d’offrir un DabaDoc Consult doit se connecter à la plateforme « Transfert Pays » d’Orange, opter pour le montant de consultation qu’il souhaite offrir, puis régler la prestation via sa carte bancaire. Le bénéficiaire du DabaDoc Consult reçoit alors instantanément un code qu’il peut utiliser en guise de règlement de sa vidéo consultation sur la plateforme.

Lancée par DabaDoc au Maroc en mars 2020, alors que la pandémie n’en était qu’à ses débuts, la consultation médicale par vidéo a rapidement été adoptée à la fois par les patients et par les médecins. Elle est un moyen parmi d’autres pour limiter la propagation du virus. La crise sanitaire a ainsi joué un rôle de catalyseur dans l’adoption de la vidéo consultation, qui a connu par la suite un engouement important pour toutes les spécialités et consultations ne nécessitant pas une auscultation ou la présence physique du patient. Pour les familles, les bénéfices retirés de la vidéo consultation sont nombreux : gain de temps, discrétion et confidentialité ; et surtout, la possibilité d’avoir accès à l’un des 10 000 professionnels de santé référencés sur DabaDoc.com.

 

Un partenariat stratégique

Du côté de l’opérateur français, on précise que cette initiative s’inscrit dans la continuité de sa stratégie visant à mettre le numérique au service de la santé de chacune et chacun en Afrique. Un continent où l’on ne compte qu’un médecin pour mille habitants, d’après GSMA. Orange et ses partenaires ont déjà mis en œuvre quatorze services de e-santé dans sept pays africains ; ils permettent les conseils et suivi à distance des patients, la demande de soins à domicile, le suivi de la vaccination des enfants, etc.

DabaDoc et Orange ont signé en juin 2021 un partenariat stratégique visant à bénéficier de l’expertise technologique et des solutions de paiement d’Orange pour développer des solutions digitales qui apportent rapidement des bénéfices concrets aux patients et à tout l’écosystème de santé africain.

Pour sa part, le site web Transfert Pays permet à la diaspora africaine d’acheter à distance des recharges téléphoniques pour leur famille dans la plupart des pays d’Afrique. L’ambition d’Orange est de développer ce produit pour en faire un portail multiservice, dédié à la diaspora africaine, dans l’objectif de faciliter la prise en charge par celle-ci de produits et services essentiels au bénéfice de la famille résidant en Afrique, incluant la santé mais également les recharges télécom.

*****

En bref

Appel aux entrepreneurs sociaux

 

La douzième édition du prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient est lancée. Jusqu’au 27 mai, les candidats pourront soumettre leur candidature en ligne.

Le POESAM a été lancé en 2011, et a récompensé, à hauteur d’environ 555 000 euros, des projets d’entrepreneurs africains à impacts sociaux et environnementaux dans divers secteurs : la santé, l’éducation, le e-commerce ou encore l’agriculture. Dans un premier temps, chaque pays collectera les candidatures, puis un jury désignera trois lauréats par filiale. La seconde phase verra les candidats évalués par un jury composé de salariés du groupe, qui désignera dix finalistes. Lesquels seront soumis au jugement d’un jury de personnalités influentes dans la tech africaine. Les prix seront remis en octobre. Ils comprendront un prix spécifique pour les femmes.

@AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts