x
Close
Culture Diaspora

Babylon, une fresque hollywoodienne

Babylon, une fresque hollywoodienne
  • Publiéjanvier 13, 2023

Sulfureux, attachant, grandiose, énergique… Tels sont les qualificatifs que l’on peut attribuer au nouveau film du cinéaste américain d’origine française, Damien Chazelle.

 

 

Babylon se situe dans le Los Angeles des Années folles. Le film relate le destin croisé entre ascension et chute de divers protagonistes lors de la naissance du quartier de Hollywood, du cinéma muet à l’arrivée du cinéma parlant. Entre luxure et dépravation, Babylon est une ode au spectaculaire au cinéma de Cecil B DeMille. Un casting de rêve avec l’excellente Margot Robbie qui porte à bout de bras le film, épaulée par le truculent Brad Pitt en star du cinéma muet sur le déclin. On doit saluer la prestation de l’acteur Diego Calva.

Et on ne peut faire l’impasse sur la bande-son de Justin Hurwitz qui électrise avec brio le film qui est tout à fait à l’opposé du précédent Chazelle, Lalaland. Pour couronner le tout, Justin Hurwitz vient de recevoir le Golden Globe de la meilleure bande originale.

Un film que l’on vous recommande pour son intensité et sa fureur ; malgré ses 3h09 minutes, on ne voit pas le temps passer.

Quelques magnifiques images en avant-première… 

Brad Pitt interprète Jack Conrad, un personnage inspiré d’acteurs de l’époque comme Douglas Fairbanks ou Clark Gable. Ici aux côtés de Manny Torres, incarné par Diego Calva.

 

 

 

Margot Robbie incarne Nellie LaRoy

 

Jovan Adepo est Sidney Palmer, un personnage inspiré de Curtis Mosby, batteur, chef d’orchestre et homme d’affaires.

 

 

 

Babylon de Damien Chazelle, en salle à partir du 18 janvier.

 

 

@NA

Écrit par
Pascaline Sébas

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *