Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Coopération

La BEI accorde 142 millions d’euros à Tunis

La Banque européenne d’investissement (BEI) envisage d’accorder au ministère de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire trois financements d’un montant total de 58 millions d’euros en faveur de trois projets représentant des investissements cumulés de 142 millions d’euros.

Le projet G1 Pénétrante Sud porte sur l’élargissement d’un tronçon de 8,2 km du principal accès routier Sud à la ville de Tunis, et la construction de trois nouveaux échangeurs sur les axes RN 3, RN 3 E1 et Route X. Le coût du projet est évalué à 65 millions d’euros, dont 30 millions financés par la BEI.

Le projet S1 Pénétrante Nord-Sud Sfax prévoit la construction d’un axe urbain 2X2 voies de 27,9 km le long du front de mer de la ville de Sfax. Son coût est estimé à 58 millions d’euros, dont 20 millions apportés par la BEI.

Le projet S4 Déviation Zarzis concerne la construction d’une rocade 2X2 voies de 21,2 km dans le Sud-Est de la Tunisie. Cette nouvelle rocade comprend l’élargissement d’un tronçon de 6,2 km de la route locale RL 974 existante, et la construction d’une nouvelle section de 15 km. L’investissement est évalué à 19 millions d’euros, dont 8 millions pris en charge par la BEI.

La BEI avait signé le 23 février 2016 un prêt-cadre souverain de 150 millions d’euros – soit 333 millions DT – pour la modernisation des infrastructures routières. Ce financement étalé sur quatre années vise à moderniser certaines voiries prioritaires du Grand Tunis afin de décongestionner le trafic dans le sud de la ville, mais également des voiries structurantes dans d’autres régions du pays comme par exemple celles de Sfax ou de Nabeul.

Dans le même temps, Lesaffre devient majoritaire dans la levurerie Rayen Food Industries. En effet, afin de renforcer sa présence sur le continent africain, le groupe français Lesaffre, acteur mondial dans les domaines des levures et de la fermentation, a pris une participation majoritaire au capital de la société tunisienne Rayen Food Industries, spécialisée dans la production de levure de boulangerie.

Située à Jendouba, au Nord de la Tunisie, l’usine produit de la levure fraiche de boulangerie pour le marché tunisien. Des investissements sont prévus pour optimiser l’efficience des process industriels et améliorer la qualité de la levure.

« Notre volonté est plus que jamais d’être un partenaire clé de nos clients boulangers en renforçant nos relations de proximité, en matière de produits et de services », a déclaré Antoine Baule, directeur général de Lesaffre.

Pour Rayen Food Industries, il était essentiel de pérenniser le futur de l’usine et celui de ses 180 employés. « Ce partenariat va nous permettre de mettre à profit les compétences dont dispose Lesaffre. Ce groupe va contribuer à assurer un développement durable de la production nationale de la levure et des ingrédients de panification, dans le respect des règles de l’environnement, tout en constituant un levier à l’exportation et permettant de mieux positionner la Tunisie sur l’échiquier mondial en matière de bio technologie » soulignait Mohamed Kooli, président de Rayen Food Industries. En 2009, grâce à d’importants investissements, l’entreprise a augmenté ses capacités de production de levure fraîche (30 000 tonnes au 2ème semestre).

Présent au Maghreb depuis plus de 60 ans, Lesaffre y compte désormais trois sites de production de levure (Maroc, Tunisie, Egypte) et un site de production d’améliorants (Algérie), qui emploient plus de 500 collaborateurs.

Le groupe est présent commercialement dans toute la région, approvisionnée à partir de ces implantations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This