Politique

RSS 2

La faiblesse de l’opposition

Exclue du Mouvement populaire ayant conduit au changement de régime en Algérie, l’opposition peine à s’imposer. Après des décennies…

Comment apaiser les tensions ?

L’apparent « coup d’État régional » à Amhara et l’assassinat du chef d’état-major de l’armée, à Addis-Abeba, fin juin, ont choqué les…

Le dialogue se fait attendre

Près de trois ans après le début de la crise anglophone, le gouvernement a enfin annoncé un « dialogue » pour apaiser les…

Le spectre d’un troisième mandat

Alpha Condé a-t-il l’intention d’aller au-delà des deux mandats prévus par l’actuelle Constitution de la Guinée ? Le Président ne s’est pas encore prononcé à ce sujet, mais les mouvements « pro » et « anti » troisième mandat se font entendre avec vigueur.

Fin de mandat tumultueuse

Alors que les états-majors politiques se préparent à la présidentielle de novembre 2020, les tensions sécuritaires et le « trou d’air » dans la gouvernance du Burkina Faso, l’an dernier, rendent la tâche difficile pour le président sortant.

Une opposition, pour quoi faire ?

Face à la crise préélectorale que connaît le Bénin, les proches du président Patrice Talon veulent aller aux élections sans opposition. Une nouvelle galaxie se constitue autour de lui.

Un air de précampagne

Candidat à un quatrième mandat, Faure Gnassingbé dévoile sa stratégie. La campagne commence…

Un successeur désigné pour Issoufou Mahamadou

À deux ans de la tenue des élections présidentielles au Niger, le principal parti au pouvoir, le PNDS, désigne déjà son candidat : Bazoum Mohamed. Déjà, l’opposition exige son départ du gouvernement.

Le dialogue après le « coup KO »

Après avoir remporté un second mandat, Macky Sall appelle ses opposants au dialogue. Il faudra recréer un climat de confiance après sept ans de méfiance réciproque et de confrontations.

Tunisie : Démocratie, jusqu’ici tout va bien…

Déclassés ou diplômés, ruraux ou urbains, pauvres ou aisés… la défiance envers la classe politique est partagée par une large partie de la population. Résultat d’une élite dirigeante incapable de susciter l’adhésion. Mais l’exemple algérien et les élections à venir pourraient changer la donne.