Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Art et Culture

Céline Kopp : Lydia Ourahmane a expérimenté l’immigration

En parlant de femme, vous présentez Lydia Ourahmane qui expose Barzakh, une exposition très émouvante, pouvez-vous en dire un peu plus sur son travail ?

Par SD

Lydia Ourahmane produit sa première exposition personnelle à Triangle Astérides en France, on pourra la voir jusqu’à la fin octobre 2021. Cette artiste est née en 1992 à Saïda, en Algérie. Très tôt, elle a fait l’expérience de l’immigration pour des raisons politiques.

 

Elle travaille justement sur ces questions, sur la manière dont les corps peuvent être affectés par les contraintes de mouvements, par les contraintes géopolitiques.

C’est très émouvant, parce qu’elle part toujours d’histoires très personnelles : de celles de ses proches. Et malgré tout, dans sa pratique qui se développe à travers une démarche conceptuelle, elle arrive à considérer des sujets géopolitiques qui nous touchent tous.

@SD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts