Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Société

Algérie : Pierre Fabre lance une industrie pharmaceutique

Les Laboratoires Pierre Fabre ont créé une société mixte avec des partenaires algériens afin de lancer une activité industrielle pharmaceutique pour la production de différentes familles thérapeutiques.

Réalisé dans le cadre de la règle des 51/49 régissant l’investissement étranger, le projet représente un montant d’environ 15 millions d’euros et contribuera au développement du tissu industriel pharmaceutique algérien.

La société, dénommée Pierre Fabre Médicament Algérie SPA, aura pour objet la production, la distribution, la promotion médicale et l’importation de spécialités pharmaceutiques en Algérie. Plusieurs formes pharmaceutiques – comprimés, gélules, formes liquides ou pâteuses – sont envisagées en vue de leur production sur le territoire algérien. A terme, la société produira la majorité des produits de son portefeuille en Algérie.

A travers la création de cette joint-venture, qui contribuera au transfert de technologies et de savoir-faire médical et pharmaceutique du groupe, les Laboratoires Pierre Fabre entendent renforcer leur présence en Algérie qu’ils considèrent comme hautement stratégique dans le cadre de leur développement international.

Pour cette opération, le cabinet d’avocats d’affaires international CMS Francis Lefebvre Algérie Conseil juridique et fiscal a assisté Pierre Fabre dans le cadre de son partenariat, depuis l’étude du projet jusqu’à l’établissement et la négociation des accords contractuels avec les partenaires locaux sélectionnés, etc.

Pierre Fabre Médicament Algérie SPA, aura pour objet la production, la distribution, la promotion médicale et l’importation de spécialités pharmaceutiques en Algérie. Plusieurs formes pharmaceutiques – comprimés, gélules, formes liquides ou pâteuses – sont envisagées en vue de leur production sur le territoire algérien.

Cette équipe conseillera Pierre Fabre jusqu’à la concrétisation du projet dans sa phase opérationnelle, à savoir la constitution de la joint-venture et l’obtention des différents agréments.

Pierre Fabre est le 2è laboratoire dermo-cosmétique mondial, le 2è groupe pharmaceutique privé français et le leader en France des produits vendus sans ordonnance en pharmacie.

Son portefeuille compte plusieurs marques internationales dont Eau Thermale Avène – leader mondial du marché dermo-cosmétique – Klorane, Ducray, René Furterer, A-Derma, Galénic, Elancyl, Pierre Fabre Health Care, Pierre Fabre Oral Care et Naturactive.

En 2016, les revenus de Pierre Fabre ont atteint 2 282 millions d’euros dont 60% réalisés à l’international et 57% par la branche dermo-cosmétique.

Le groupe Pierre Fabre est détenu à 86% par la Fondation Pierre Fabre, reconnue d’utilité publique depuis 1999, ainsi que par ses collaborateurs à travers un plan international d’actionnariat salarié.  Dans le même esprit que Pierre Fabre, les autorités algériennes ne restent pas de marbre.

La centrale de Boutlelis livrée en juillet

En effet, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, s’est rendu dans les wilayas d’Oran et de Mostaganem. Visitant le chantier de la centrale électrique de Boutlelis, à 35 km à l’ouest d’Oran, le ministre a annoncé que le taux de réalisation du projet a dépassé 65%, contre 33% en décembre 2017.

Le projet s’étend sur une superficie de 20 hectares. La centrale sera dotée de deux groupes turbine à gaz en cycle ouvert d’une puissance unitaire de 223 MW, fonctionnant au gaz naturel comme combustible principal et au gasoil comme combustible de secours.

Selon le ministre, la première tranche de 223 MW sera livrée en juillet prochain, et la deuxième tranche de même puissance fin septembre.

Sonelgaz, la société nationale de production d’électricité d’Algérie, a attribué en 2012 au consortium General Electric / Cegelec Energy (VINCI Energies GSS) le contrat de réalisation de la centrale, pour un montant initial de 228 millions d’euros, dont 115 millions d’euros pour Cegelec Energy. Le groupe américain fournit les turbines.

Le groupe français, chargé de l’ensemble des études et des auxiliaires électriques et mécaniques, de la supervision du génie civil et du montage complet, a confié à ISL Ingénierie une mission d’assistance pour la réalisation des études d’avant-projet et des études d’exécution pour l’ensemble des aspects relatifs au génie civil.

Les travaux de génie civil, et de montage électromécanique ont été confiés par Sonelgaz respectivement aux filiales Inerga et Etterkib, et le transport exceptionnel des équipements a été pris en charge par Transmex.

Selon le ministre, la première tranche de 223 MW sera livrée en juillet prochain, et la deuxième tranche de même puissance fin septembre.

Mustapha Guitouni a également visité à 6 km à l’est de Mostaganem le projet de centrale au gaz de 1 450 MW, qui s’étendra sur un site de 40 hectares. Confié au sud-coréen Samsung C & T, le projet, réalisé à 62 %, représente un coût de 104 milliards DA, soit 743 millions d’euros environ. Les turbines seront également fournies par GE. La première tranche devrait être livrée en mai 2021 et la seconde en 2022.

Related Posts