Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Agriculture

Initiative verte pour les agricultrices sahéliennes…

L’agriculture est le premier secteur d’emploi dans les pays sahéliens et les femmes représentent plus de 43 % de la main-d’œuvre agricole dans la région.

Par SD

De par leur nombre mais aussi de par leurs responsabilités, elles jouent un rôle essentiel dans le renforcement de la sécurité alimentaire des ménages. Pourtant, dans les zones rurales du Sahel, les agricultrices ont moins accès à la terre, à l’information, aux financements et aux intrants agricoles.

Elles évoluent dans un secteur qui relève en grande partie de l’économie informelle, bénéficient peu ou pas de protection sociale et sont donc particulièrement vulnérables aux crises qui bouleversent la région.

Le programme « Initiative verte » vise la réduction des inégalités et l’optimisation des impacts des actions sur le terrain de SOS Sahel. Ce programme d’envergure doit assurer une croissance économique globale dans l’ensemble de la région et permettre de créer de nouvelles opportunités économiques surtout pour les femmes et les jeunes.

A la faveur de la dernière journée internationale des droits des femmes, SOS sahel a réaffirmé son engagement pour la promotion de l’autonomisation des femmes sahéliennes, indispensable au développement durable de la région.

Des changements économiques, environnementaux et sociaux profonds sont en cours au Sahel et les femmes sont, indubitablement, partie prenante de ce changement.

Néanmoins, l’accès limité aux soins de santé, aux crédits, et à l’éducation font partie des nombreux défis auxquels elles sont confrontées. De plus, le dérèglement climatique et les menaces liées à l’insécurité accentuent les inégalités de genre en matière d’accès à la terre, à l’eau et à l’énergie.

Sans compter que moins de 13 % des propriétaires de terrains agricoles sont des femmes. De ce fait, les femmes rurales ont moins de sécurité de revenus et moins de pouvoir décisionnel dans les ménages et les communautés.

Afin de réduire ces inégalités et optimiser les impacts de ses actions sur le terrain, SOS Sahel a lancé son « Initiative verte ».

Grâce à ce programme d’envergure, SOS Sahel compte assurer une croissance économique globale dans l’ensemble de la région et permettre de créer de nouvelles opportunités économiques, surtout pour les femmes et les jeunes.

Les femmes étant largement représentées dans la main-d’œuvre agricole sahélienne, leur autonomisation est essentielle non seulement pour leur bien-être mais également pour celui de leur famille et de leurs communautés.

ENCADRE

SOS Sahel est une ONG de développement durable dans les zones rurales sahéliennes. Créée il y a plus de 40 ans au Sénégal par le président Senghor, son expertise est, aujourd’hui, reconnue par les acteurs de terrain, les professionnels agricoles, les institutions internationales et régionales ainsi que toutes les parties prenantes du développement rural au Sahel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

  • Maroc : La délicate réforme des terres collectives

    En octobre 2018, Mohammed VI avait appelé à la constitution d’« une classe moyenne agricole » à travers la mobilisation de nouvelles zones cultivables dans les « terres collectives », une zone au statut foncier vieux de cent ans. État des lieux d’un projet sensible.

  • Tchad : Modernisation et industrialisation de l’élevage

    Le Tchad dispose d’énormes potentialités dans le secteur de l’élevage, qui restent encore sous-exploitées. Avec l’appui de ses partenaires, le gouvernement a entrepris un ambitieux plan de modernisation et d’industrialisation pour en tirer un maximum de dividendes.

  • Bénin : Le renouveau de la filière coton

    Après avoir longtemps évolué au gré des conditions climatiques et des aléas politiques, la production cotonnière du Bénin renoue depuis peu avec une croissance régulière et soutenue. La filière s’engage vers l’amélioration des rendements et la transformation.

  • Guinée : L’élevage amorce sa modernisation

    S’appuyant sur d’énormes potentialités naturelles, le gouvernement guinéen modernise le secteur de l’élevage pour accroître sa contribution au développement économique du pays. Conakry, Tokpanan Doré …