Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

Agriculture

Appel à la solidarité envers le monde rural

Garantir la sécurité alimentaire

 Durant ce processus consultatif d’un an, les États membres se réunissent pour convenir des orientations stratégiques à adopter et pour mobiliser des fonds que le FIDA versera aux pays en développement. Que ce soit sous forme de dons ou de prêts consentis à des conditions favorables.

 « Le soutien que nous témoignent les chefs d’État et de gouvernement africains illustre l’impact réel du FIDA sur la vie et les moyens d’existence des populations rurales de ces pays », commente Marie Haga, vice-présidente adjointe du FIDA.

« Il nous montre à quel point il importe d’investir dans les zones rurales pour garantir la sécurité alimentaire, la viabilité environnementale et le développement économique à l’échelle nationale, autant d’éléments qui ont une incidence considérable sur la stabilité et la résilience à l’échelle mondiale. »

 Environ 75% des personnes les plus pauvres de la planète habitent dans des zones rurales et vivent de l’agriculture et d’activités connexes. Dans leur lettre, les dirigeants africains insistent sur l’immense potentiel de l’agriculture africaine et démontrent avec vigueur qu’investir dans l’agriculture est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la pauvreté.

Un impact favorable qui peut doubler d’ici 2030

 Le FIDA a pour objectif la constitution d’un programme de travail global de 10 milliards de dollars pour la période 2022-2024, en allouant plus de la moitié de ses investissements à l’Afrique.

Une telle mobilisation devrait aider plus de 140 millions de petits exploitants à accroître leur production et leurs revenus en facilitant leur accès aux marchés et en renforçant  leur résilience, ce qui contribuera à créer des emplois et à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition des personnes qui risquent le plus d’être laissées pour compte.

 « Si elle est fructueuse, la reconstitution des ressources permettra de dégager des milliards $ de financement en faveur de la transformation des économies rurales et des systèmes alimentaires partout dans le monde », expliquent les dirigeants. Qui veulent donner au Fonds les moyens de doubler son impact d’ici à 2030.

Depuis 1978, le FIDA a octroyé 22,4 milliards $ sous la forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 512 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations unies dont le siège est situé à Rome.

 La pandémie touche tout particulièrement les populations pauvres et vulnérables, notamment les femmes rurales, les jeunes et les petits agriculteurs. Face aux répercussions socio-économiques de la pandémie et aux effets de la sécheresse prolongée et des invasions de criquets pèlerins, les dirigeants africains ont appelé tous les pays du monde à réaffirmer collectivement leurs engagements.

PF

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts