Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business>Entreprises et Marchés

OCP investit massivement au Sud du Maroc

A travers sa filiale Phosboucraa et la Fondation Phosboucraa, le Groupe OCP, a annoncé samedi 7 novembre devant le roi Mohammed VI à Laâyoune, des investissements de grande envergure qui vont marquer un tournant décisif.

Certes, le roi Mohammed VI avait rappelé dans son discours de la « Marche verte » que les réserves de phosphates dans les régions du Sud sont inférieures à 2% de la totalité des réserves connues au Maroc, selon l’organisme américain USGS (US Geological Survey), mais, le groupe OCP mettra son expertise, sa logistique et ses moyens financiers au service de la région, pour permettre une valorisation totale du phosphate de Boucraâ dans sa région. Ce sera au total, 18,8 milliards de DH injectés pour développer les activités industrielles (usine de production d’engrais notamment), renforcer les capacités logistiques de Phosboucraa et bâtir une technopole à Foum El Oued.

Dans l’immédiat, 500 jeunes ont été recrutés. Ceux-ci suivront à partir du mois de janvier 2016 des cours d’aptitude dans les centres de formation technique au niveau des régions comme Safi et El Jadida

Ces différents projets s’inscrivent dans une logique de dynamisation de l’écosystème industriel et économique local, prônée par Phosboucraa, 1er employeur privé de la région. Détenu à 100% par le Groupe OCP depuis 2002, Phosboucraa n’a commencé à drainer des bénéfices que seulement en 2008. Par ailleurs, aucun dividende n’a été versé au Groupe OCP qui a toujours veillé à investir localement la totalité des bénéfices de sa filiale. Le directeur de la société Phosboucraâ, Mae El Aynin Mae El Aynin, a expliqué à la presse que dans sa déclinaison sociale, le programme porte sur la construction d’une Technopole à Foum El Oued pour un investissement de 2 MMDH. La technopole abritera aussi l’université multidisciplinaire Mohammed VI de Laâyoune, un Lycée d’excellence et un Centre de qualification des compétences qui se veut une plateforme destinée à stimuler l’innovation et à accompagner les compétences et les cadres locaux dans leur quête de l’excellence.

Par ailleurs, le programme permettra la création d’au moins 2 500 opportunités d’emplois permanents à d’ici à 2020 et contribuera à mettre à niveau les entreprises et les compétences locales, ce qui donnera un élan de valeur à l’économie des provinces du sud. Quant à la Technopole, elle assurera des formations et développera la recherche scientifique liées aux spécificités et besoins de la région, notamment en matière d’agriculture en zone aride et saharienne, d’énergie renouvelable et de conservation du littoral. Le futur complexe industriel de valorisation des phosphates, dont la réalisation s’étalera sur 4 ans, aura une capacité de production d’un million de tonnes d’engrais a dit en substance Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP en présence du roi Mohammed VI. Dans l’immédiat, 500 jeunes ont été recrutés. Ceux-ci suivront à partir du mois de janvier 2016 des cours d’aptitude dans les centres de formation technique au niveau des régions comme Safi et El Jadida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts