Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business>Entreprises et Marchés

Afrobytes : Le monde de la Tech africaine anglophone à Paris

Les 8 et 9 juin 2017, le Medef a accueilli la conférence Afrobytes, qui fait le pont entre les acteurs de la « Tech » africaine et européenne, francophone et anglophone. L’occasion de confronter les expériences de groupes confirmés et de start-up.

Par Estelle Brack

Pierre Gattaz, président du Medef, en est convaincu : si elle veut entrer dans le xxie siècle, la France a un rôle important à jouer comme hub entre l’Europe et l’Afrique, continent d’entrepreneurs.

La France est le pays le mieux placé en Europe pour développer la « Tech » en Afrique avec le continent. Et l’Europe a beaucoup à apprendre de l’Afrique dans ce domaine. En effet, la France est parmi les pays d’Europe où le secteur des technologies orientées vers l’utilisateur est le plus dyna­mique, même s’il demeure méconnu.

C’est dans l’hexagone que l’on trouve le premier incubateur en taille, riche de 3 000 projets. Le président de Cisco l’a dit : la France pourrait devenir la Silicon Valley européenne. C’est dans cet objectif que le Medef a fondé l’asso­ciation AGYP, qui a vocation à susciter l’en­trepreneuriat auprès de la jeunesse africaine, en tout premier lieu.

Le futur de l’infrastructure sur le continent dépendra de la capacité des Africains à s’approprier et à conserver leurs données de propriété intellectuelle, l’une des clefs des investissements des grands groupes.

Afrobytes propose à tous ces acteurs, à la recherche de nouveaux relais de croissance, d’accélérer leur stratégie en Afrique en propo­sant une véritable « MarketPlace » sur toute la chaîne de valeur afin de leur permettre de se positionner sur la transformation digitale du continent africain. Au programme, des conférences, des ateliers, des rencontres B2B et des sessions de travail entièrement tournés vers l’opérationnel.

La conférence a abordé de nombreux sujets et dressé un portrait global des oppor­tunités en Afrique : Les attentes et parcours client du consommateur africain, les initia­tives de la Silicon Valley en Afrique, l’innova­tion dans les pays émergents, l’investissement dans la Tech africaine, l’initiative XL Africa de la Banque mondiale, les Fintechs, le rôle de la diaspora dans le développement de l’éco­nomie africaine, les smart cities en Afrique, le phénomène de la « e-Fashion », comment répondre aux besoins des jeunes du conti­nent, Sport Tech et Diplomatie.

1 milliard de consommateurs potentiels

Pour Bertil Van Vugt, en charge du déve­loppement de VC4Africa, l’écosystème des start-up du continent est très jeune, tous les acteurs veulent aller vite mais il leur faudra prendre le temps. Le secteur a le vent en poupe : 77 jeunes pousses du continent ont attiré 367 millions de dollars en 2016, soit une hausse de 33 % par rapport à 2015, selon le fonds d’investissement Partech Ventures (ne comptabilisant que les apports supérieurs à 200 000$). Le Nigeria occupe la première place du podium grâce aux entreprises Techs de la Yabacon Valley (109 millions $).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts