x
Close
African Business

Un futur leader de l’expertise clinique

Un futur leader de l’expertise clinique
  • Publiéfévrier 21, 2024

Un centre médical moderne, situé à Abuja (Nigeria) essaimera progressivement l’Afrique de l’Ouest et le reste du continent. Porté par Afreximbank, ce projet reçoit l’appui de l’Africa Finance Corporation.

 

Africa Finance Corporation (AFC) a pris l’engagement de verser jusqu’à 40 millions de dollars pour la construction de l’hôpital African Medical Centre of Excellence (AMCE) Abuja. Cet établissement médical visionnaire de 500 lits est développé par Afreximbank, en partenariat avec le King’s College Hospital de Londres (KCH). L’accord a été signé lors de l’inauguration du Forum africain de la santé de l’AMCE à Abuja.

Le projet exploitera stratégiquement l’expertise inégalée du KCH en matière de diagnostic, de clinique et de renforcement des capacités, et se spécialisera dans trois maladies non transmissibles essentielles (l’oncologie, la cardiologie et l’hématologie) avec un engagement en faveur de capacités de recherche, d’éducation et de développement de classe mondiale, afin de s’imposer comme un leader en matière de services cliniques.

« Cette collaboration illustre le pouvoir de la coopération entre les institutions africaines de financement du développement dans la mise en œuvre de projets à impact qui profitent à nos communautés et favorisent une croissance durable. »

L’initiative AMCE annonce une révolution dans les soins de santé en Afrique de l’Ouest, jugent les partenaires. Elle vise à détourner le tourisme médical du continent en construisant le premier d’une série de centres médicaux d’excellence de classe mondiale en Afrique, offrant ainsi un accès généralisé aux soins de santé essentiels dans la région.

Centre de traitement médical et de recherche « unique en son genre », selon ses promoteurs, AMCE Abuja sera réalisé en quatre phases sur une période de six ans. En tant que nouvel actionnaire, l’AFC jouera un rôle essentiel dans la première phase, qui prévoit la construction d’un hôpital spécialisé d’une capacité initiale de 170 lits, qui sera portée à 500 lits lors de la troisième phase. La construction étant à moitié achevée, l’établissement devrait commencer à fonctionner au cours du premier trimestre 2025.

Le secteur africain de la santé est confronté à un grave déficit d’infrastructures et à une pénurie tout aussi chronique de praticiens qualifiés. Les établissements de santé publics sont sollicités à l’extrême en raison d’une capacité inadéquate, ce qui entraîne une dépendance au tourisme médical et aux charges qui y sont associées. Les hôpitaux d’Afrique de l’Ouest sont confrontés à des problèmes de financement, à un manque de ressources essentielles et à un accès limité dans les zones rurales.

 

Un manque criant d’infrastructures

L’AMCE vise à réduire cet écart en créant environ 3 000 emplois pendant les phases de construction et d’exploitation, en employant plus de 200 personnes et en offrant des possibilités de formation pour les médecins et les infirmières. L’installation devrait fournir des soins de pointe à plus de 350 000 patients au Nigeria et dans d’autres pays africains au cours de ses cinq premières années d’exploitation. En outre, il vise à attirer les talents vers l’écosystème du continent, en offrant un meilleur accès à des soins de santé qui font cruellement défaut.

Samaila Zubairu, PDG de l’AFC, a déclaré : « Le secteur des soins de santé en Afrique souffre d’un manque d’infrastructures grave et alarmant et d’une pénurie de praticiens médicaux qualifiés. Ce projet historique transformera les soins de santé en Afrique et contribuera à inverser la tendance en matière de tourisme médical. » Et le PDG de vanter « la construction d’un établissement de classe mondiale qui capte les dépenses médicales en Afrique, promeut le développement de compétences spécialisées, retient et, surtout, attire les praticiens de santé dans nos communautés locales ».

Benedict Oramah et Samaila Zubairu
Benedict Oramah et Samaila Zubairu

De son côté, Benedict Oramah, PDG d’Afreximbank se dit « ravi » que l’AFC se soit jointe au projet en tant que partenaire stratégique « dans le cadre de cette importante initiative visant à relever les défis de l’Afrique en matière d’infrastructures de soins de santé ». Cette collaboration, juge-t-il, « illustre le pouvoir de la coopération entre les institutions africaines de financement du développement dans la mise en œuvre de projets à impact qui profitent à nos communautés et favorisent une croissance durable ». En investissant dans AMCE Abuja, « nous soutenons non seulement la mise en place d’une infrastructure de soins de santé de classe mondiale, mais nous créons également des opportunités de création d’emplois, de développement des compétences et de transfert de connaissances », explique Benedict Oramah. Qui invite d’« autres partenaires à nous rejoindre dans cette entreprise cruciale qui vise à révolutionner les soins de santé en Afrique et à avoir un impact durable sur le bien-être de nos communautés ».

En effet, cette collaboration crée un puissant précédent pour les institutions financières de développement africaines, qui pourront ainsi relever les défis en matière d’infrastructures sur tout le continent.

@ABanker

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *