Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Infrastructures : Le port d’Abidjan se modernise

Selon Bolloré, le projet va générer 450 emplois directs, des milliers d’emplois indirects, et contribuera au développement des compétences afin de former la jeunesse ivoirienne aux métiers portuaires et à la manipulation des équipements de dernière génération.

« Le nouveau terminal à conteneurs sera plus compétitif et va favoriser les échanges intra-africains, créer des écosystèmes logistiques performants, et soutenir le développement des industries de transformation locales », relate Philippe Labonne, président de Bolloré Ports : « Il sera également une plaque tournante de transbordement pour les pays côtiers limitrophes, et une porte d’entrée privilégiée pour les pays enclavés comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger. »

Grâce aux expertises de Bolloré Ports et APM Terminals, ce terminal à conteneurs offrira une plus grande capacité d’accueil des marchandises au port d’Abidjan et va renforcer la fluidité des importations et exportations du pays tout en participant au bien-être des populations.

Port autonome d’Abidjan

Il sera également un levier du développement des chaînes de valeur agricoles et bénéficiera, notamment, aux producteurs locaux des filières cacao, noix de cajou et mangues.

Connecté à la capitale ivoirienne, le nouveau terminal sera construit dans le respect des normes environnementales et sociétales les plus pointues, et sera labélisé « Green Terminal », car doté d’équipements alimentés à partir d’énergies propres.

Poumon économique de la Côte d’Ivoire, le port a contribué en 2019 à hauteur de 76% aux recettes douanières de l’État ivoirien et représenté 77% des échanges extérieurs, selon les chiffres officiels.

KA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts