Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Les sept merveilles de Djibouti

Bahlo      

À quelque 80 kilomètres au nord du lac Assal, ce site préhistorique récemment découvert révèle des peintures rupestres extrêmement bien conservées. Un fragment de crâne datant de plusieurs milliers d’années a été retrouvé dans l’une de ces anciennes sépultures. Signe que, pas loin de Lucy, les premiers hommes sur terre sont passés par la région.

L’Ardoukoba

Autre site exceptionnel, situé entre le Goubet et le lac Assal, l’Ardoukoba fait figure de paradis pour les géologues et des volcanologues. Témoin des mouvements perpétuels de l’écorce terrestre, le site entoure le volcan du même nom, culminant à 298 mètres d’altitude, né et mort en une semaine en novembre 1978. Laissant sur son passage une mer de lave noire…

Le Goubet al-Kharab

C’est un lieu de légende qui a attiré les plus grandes personnalités du monde scientifique, dont le commandant Cousteau. L’histoire raconte que ce dernier y aurait plongé et aurait fait une découverte que « l’humanité n’était pas prête à voir » et qu’il a préféré taire. Emmenant le secret dans sa tombe.

Cette anse située à l’extrémité du golfe de Tadjourah, dont les profondeurs restent inconnues a toujours fait l’objet de contes et superstitions. Ainsi, une « grande montagne couronnée de feu » trônait jadis ici avant de disparaître sous les eaux devenant alors le refuge des démons qui tireraient à eux tout aventureux plongeant dans ses profondeurs. De quoi effrayer les pêcheurs… mais de quoi attirer les curieux en quête de sensations fortes.

La forêt de Day

Le parc national de la forêt du Day, situé à 1500 mètres d’altitude, sur les pentes du Mont Goda, apparaît comme un témoignage vivant de ce que devait être la végétation du Sahara et de l’Arabie, voici quelques milliers d’années. La forêt est aujourd’hui un exceptionnel réservoir de biodiversité.

Les Sept Frères

Selon les amateurs, les Sept Frères l’un des plus beaux sites de plongée sous-marine du monde. Archipel constitué d’îles volcaniques arides, il fait également office de couloir de migration pour de nombreux oiseaux en provenance des régions boréales européennes et asiatiques. L’autre archipel, celui des Iles Moucha et Maskali, possède plusieurs forêts de mangrove et des plages de sable fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts