Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

La Tunisie tente d’attirer les touristes chinois

La crise sanitaire continue d’affecter le secteur. Ainsi, les voyageurs venant de France sont-ils soumis, depuis le 28 septembre, à la présentation d’un test PCR négatif, réalisé dans les 72 heures avant l’embarquement.

Les voyageurs en provenance de France doivent aussi présenter une fiche sanitaire et un engagement, par écrit, à effectuer un auto-isolement (en hôtel ou à domicile) pendant une durée de 14 jours, rapporte le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs, actualisés le 25 septembre. « Il est possible de faire un second test PCR entre 5 et 7 jours après la date d’arrivée sur le sol tunisien, ajoute le site du ministère des Affaires étrangères. Si le test est négatif, il sera possible de sortir de l’auto-isolement au septième jour. »

Pour les touristes, les visites de musées, monuments et sites archéologiques seront autorisées à condition de respecter les mesures sanitaires propres à chaque site.

Pour Khaled Fakhfakh, président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), « la situation actuelle du tourisme est très mauvaise pour ne pas dire catastrophique ». Selon lui, « 60% des hôtels n’ont pas ouvert cette année et risquent de ne plus rouvrir ».

La Tunisie a dans un premier temps contenu l’épidémie sur son sol par des restrictions précoces et strictes, dès l’apparition des premières contaminations début mars. Il a fallu fermer les frontières, une mesure aux lourdes conséquences pour le tourisme.

Même depuis leur réouverture le 27 juin et la levée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs, le secteur reste très affecté et « son évolution est liée à l’évolution du virus », reconnaît le ministère. À son tour, le pays fait face à une résurgence du nombre de nouveaux cas détectés quotidiennement, depuis quelques semaines.

ML

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This