Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Hilton reprend un hôtel haut de gamme à Douala

La célèbre enseigne Hilton va développer sa marque haut de gamme DoubleTree à Douala, la capitale économique du Cameroun. Elle va rénover, avec le propriétaire SNC, le Rabingha Hotel. Un signe tangible de l’intérêt actuel des opérateurs de l’hôtellerie pour l’Afrique.

Par Kimberly Adams

Le géant hôtelier Hilton participe de l’effervescence actuelle que connaît le secteur hôtelier en Afrique. Ainsi, au Cameroun, la chaîne américaine va ouvrir un nouvel hôtel à Douala, afin de lancer dans le pays sa marque de luxe « DoubleTree by Hilton ».

Elle vient de conclure un accord en ce sens avec la Société nouvelle des cocotiers (SNC) qui avait repris, voici quelques années, l’enseigne Pullman dans le pays.

Dans la région MENA, « les perspectives sont encore plus positives à moyen terme et nous sommes bien sur la bonne voie avec nos plans de développement. Au cours des trois à cinq prochaines années, Hilton doublera son portefeuille au Moyen-Orient et en Afrique », juge Carlos Khneisser, vice-président d’Hilton, chargé du développement.

L’hôtel Rabingha, autrefois Le Méridien, va donc une nouvelle fois changer d’exploitant et de nom. Cet établissement est situé au cœur du quartier administratif de Bonanjo.

Le groupe Hilton compte investir « plusieurs millions de dollars » dans la rénovation de l’hôtel, qui a déjà coûté beaucoup de frais de rénovation à ses anciens propriétaires.

La réfection devrait durer jusqu’en 2023, année prévue pour l’ouverture ce futur établissement de luxe. Cette nouvelle propriété de Hilton s’ajoute à l’hôtel de Yaoundé, la capitale politique, site vient de célébrer son trentième anniversaire sous la marque du groupe international.

Andrew McLachlan, directeur général du Développement en Afrique sub-saharienne, explique : « Hilton a une forte tradition d’hospitalité au Cameroun, accueillant des clients depuis plus de trente ans. DoubleTree by Hilton Douala nous permet d’être présents dans la capitale économique du pays, dans un emplacement bien établi et bien connu des visiteurs internationaux de la ville. »

Cet hôtel de 141 chambres se trouve à côté du consulat français, à proximité d’une multitude d’entreprises et de bâtiments administratifs. Il se situe à environ 6 km de l’aéroport international de Douala.

L’hôtel comprendra cinq restaurants, dont un restaurant de spécialités, un autre ouvert toute la journée, un bar panoramique ainsi qu’un bar et un café dans le hall. Les espaces de réunion comprendront quatre salles de réunion individuelles et une salle de bal, tandis que l’hôtel disposera également d’un spa et d’installations de remise en forme, ainsi que d’une aire de jeux pour enfants.

Vents favorables

Hilton Hotel Rabingha Douala

Mamoudou Fadil, vice-président de SNC, considère de son côté qu’Hilton « est un nom bien établi dans le secteur hôtelier au Cameroun ». Le management de SNC se déclare donc « fier de s’associer au groupe pour redévelopper cet hôtel et amener DoubleTree by Hilton au Cameroun pour la première fois ». 

Le dirigeant se dit « convaincu qu’après l’achèvement de notre passionnant plan de rénovation, la propriété établira un nouveau standard d’hébergement moderne et luxueux dans la ville de Douala. »

DoubleTree by Hilton possède plus de 18 propriétés en exploitation ou en cours de développement sur le continent africain, qui viennent s’ajouter à un portefeuille mondial de plus de 600 hôtels répartis dans 48 pays, dont des destinations comme Addis-Abeba, Le Cap et Nairobi. DoubleTree by Hilton s’ajoute à un portefeuille mondial qui compte plus de 615 hôtels dans 49 pays et territoires.

Le groupe américain devrait communiquer davantage sur ses intentions en Afrique au cours de l’Arabian & African Hospitality Investment Conference (AHIC) qui se tient à Dubaï, cette semaine. Ce, après plusieurs mois d’extensions dans la région MENA (Moyen-Orient et l’Afrique).

Sous la direction du vice-président Carlos Khneisser, le portefeuille de la société s’est étendu à 146 hôtels et plus de 35 000 chambres dans la région. Pour la plupart sous la marque Hilton Garden Inn, une enseigne de « milieu de gamme ».

« Les perspectives sont encore plus positives à moyen terme et nous sommes bien sur la bonne voie avec nos plans de développement dans la région. Au cours des trois à cinq prochaines années, Hilton doublera son portefeuille au Moyen-Orient et en Afrique », juge Carlos Khneisser.

@KA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts