Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Covid-19 : Lourdes pertes pour le secteur du tourisme

Tensions sur l’emploi, notamment des femmes

Au Kenya, ce sont les revenus de la restauration (produits élaborés et restauration rapide) qui seraient indirectement les plus touchés, de même que le secteur aérien (-17%). De son côté, Maurice verrait ses revenus de la restauration diminuer de 55% et ceux du commerce de 27%.

La chute massive des arrivées de touristes a également laissé un nombre croissant de travailleurs qualifiés et non qualifiés au chômage ou avec moins de revenus.

Les effets pourraient être particulièrement négatifs pour les femmes, lesquelles devraient être touchées de manière disproportionnée par les licenciements dans le secteur du tourisme en raison de la Covid-19, selon le rapport.

Les femmes sont davantage susceptibles d’être des entrepreneurs que les hommes dans le tourisme et représentent environ 54% des travailleurs des secteurs de l’hébergement et de la restauration. Et parce que de nombreuses femmes du secteur travaillent de manière informelle dans des emplois peu qualifiés, elles sont moins susceptibles d’avoir des allocations de chômage ou d’autres filets de sécurité.

« C’est pourquoi les politiques qui aident à protéger le secteur protègent également l’autonomisation économique pour laquelle beaucoup de ces femmes se battent depuis longtemps », fait observer Pamela Coke-Hamilton.

En conclusion de son rapport, la Cnuced appelle à renforcer la protection sociale dans les pays touchés afin d’éviter les pires difficultés économiques pour les personnes et les communautés qui dépendent du tourisme. Elle exhorte les gouvernements à protéger les travailleurs. Lorsqu’il semble que les entreprises ne survivront pas à la crise, « des subventions salariales devraient être conçues pour aider les travailleurs à se déplacer vers de nouvelles industries ».

Les gouvernements devraient également aider les entreprises touristiques confrontées au risque de faillite, telles que les hôtels et les compagnies aériennes. L’allégement financier pourrait prendre la forme d’assouplissement des conditions d’emprunt, ou des subventions à faible taux d’intérêt. Enfin, la Cnuced appelle la communauté internationale à soutenir l’accès au financement pour les pays les plus durement touchés.

Rapport complet sur : unctad.org/en/PublicationsLibrary/ditcinf2020d3_en.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This