x
Close
African Business

Téodoro Obiang Nguema et Denis Sassou-Nguesso, des bâtisseurs de routes

Téodoro Obiang Nguema et Denis Sassou-Nguesso, des bâtisseurs de routes
  • Publiéavril 30, 2024

Les présidents Téodoro Obiang Nguema Mbasogo et Denis Sassou-Nguesso recevront, le 30 mai 2024, les Trophées Africa Road Builders pour leurs réalisations en matière de routes.

 

Les présidents Téodoro Obiang Nguema Mbasogo (Guinée équatoriale) et Denis Sassou-Nguesso (République du Congo), sont les lauréats de l’édition 2024 du trophée Babacar Ndiaye. Ils succèdent au chef de l’État malgache Andry Rajoelina, distingué en 2023. Le Comité de sélection des « Africa Road Builders » s’était réuni le 18 avril 2024 à Dubaï ; une cérémonie de remise des prix se déroulera le 30 mai à Nairobi (Kenya), lors d’une conférence finale qui se tiendra en marge des Assemblées générales de la BAD (Banque africaine de développement).

Obiang Nguema a été désigné « pour ses réalisations remarquables dans le domaine des infrastructures routières de son pays », souligne le communiqué d’Africa Road Builders. Quant au président Sassou-Nguesso, il a été choisi « en reconnaissance de son engagement en faveur du développement des infrastructures routières ».

En Guinée équatoriale, le comité cite la réalisation des autoroutes Malabo-Sipopo et Bata-Mongomo ainsi que le revêtement de routes dans plusieurs autres régions du pays. Au Congo, c’est la route Brazzaville-Pointe Noire (535 kilomètres) qui a retenu l’attention du comité, ainsi que d’autres projets connectant le Congo avec ses voisins le Gabon et le Cameroun.

Parrainé par le Groupe de la BAD, le trophée Babacar Ndiaye des « Africa Road Builders » (« bâtisseurs de routes en Afrique ») est décerné par Acturoutes, une plateforme d’information sur les infrastructures et le réseau routiers en Afrique et l’organisation Médias pour les infrastructures et la finance en Afrique (MIFA), un réseau de journalistes africains spécialisés dans les infrastructures routières.

Le prix a été créé en l’honneur de Babacar Ndiaye, président du Groupe de la BAD de 1985 à 1995. Chaque année, le comité de sélection des « Africa Road Builders » évalue les projets ambitieux et concrets ayant un réel impact sur la mobilité des populations en Afrique.

Un tronçon de la route Brazzaville-Pointe Noire.
Un tronçon de la route Brazzaville-Pointe Noire.

 

Depuis son lancement en 2016, le trophée Babacar Ndiaye a récompensé les chefs d’État suivants : Le roi Mohamed VI (Maroc), Edgar Lungu (Zambie), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire),  Ali Bongo Ondimba (Gabon) en 2016, Macky Sall (Sénégal) et Paul Kagamé (Rwanda) en 2017, Uhuru Kenyatta (Kenya) en 2018, Adama Barrow (Gambie) en 2019, Abdel Fattah-al Sissi (Égypte) en 2020, Muhammadu Buhari (Nigeria) en 2021, Samia Suhulu (Tanzanie) en 2022, Andry Rajoelina (Madagascar) en 2023.

 

*****

En bref

Jalel Trabelsi, envoyé spécial de la BAD

 

Le président du Groupe de la BAD, Akinwui Adesina, a nommé l’ambassadeur Jalel Trabelsi, diplomate de carrière, au poste d’envoyé spécial pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord (MENA) et la région du Golfe.

L’ambassadeur Trabelsi apporte à ce poste une trentaine d’années d’expérience en tant que diplomate accompli. En sa qualité d’envoyé spécial, l’ambassadeur Trabelsi contribuera à forger des liens diplomatiques et stratégiques au sein des régions du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et du Golfe, en mettant l’accent sur les priorités stratégiques de la BAD, en renforçant les partenariats et en mobilisant des ressources des secteurs public et privé à grande échelle pour réaliser des projets transformateurs en Afrique.

Jalel Trabelsi
Jalel Trabelsi

De nationalité tunisienne, l’ambassadeur Trabelsi se prévaut d’une carrière marquée par plusieurs contributions et rôles importants. Il a été ministre plénipotentiaire pour les affaires africaines et ambassadeur de Tunisie au Nigéria, au Ghana, au Bénin, en Sierra Leone et auprès de la CEDEAO (Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest).

Il a également été doyen du Conseil des ambassadeurs arabes et a assumé d’autres fonctions en tant que conseiller du ministre des Affaires étrangères et chef de la Commission nationale pour la candidature de la Tunisie à la présidence de la BAD.

« En tant qu’Africain, je suis motivé pour continuer de servir notre continent et de contribuer au travail transformateur de la Banque africaine de développement sous la direction visionnaire de M. Adesina. Je veillerai à ce que la banque maintienne et renforce davantage sa coopération et son partenariat, excellents et fructueux, avec le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord (MENA) et la région du Golfe », a commenté Jalel Trabelsi.

@NA

 

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *