x
Close
African Business

Susu (Bénin) et Chari (Maroc) en finale du concours ABH

Susu (Bénin) et Chari (Maroc) en finale du concours ABH
  • Publiéseptembre 4, 2023

Les dix finalistes du concours Africa’s Business Heroes présenteront leur start-up fin novembre. Parmi eux, la société béninoise Susu (santé) et la marocaine Chari (e-commerce).

 

Ils étaient des milliers mais ne se verront que dix en arrivant aux portes de la finale. Le concours Africa’s Business Heroes ,un programme philanthropique parrainé par la Jack Ma Foundation et Alibaba Philanthropy, vient d’annoncer les dix finalistes de l’édition 2023. L’étape des demi-finales  – serrées, nous enseigne un communiqué d’ABH –, s’est déroulée les 1er et 2 septembre à Kigali, au Rwanda. Ces dix entrepreneurs s’affronteront pour remporter une part du prix de 1,5 million de dollars en subventions lors de la finale qui se tiendra les 23 et 24 novembre.

L’objectif d’ABH est d’identifier, de soutenir et d’inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains qui changent la donne, en travaillant à résoudre les problèmes les plus pressants et en construisant une économie plus durable et inclusive.

Les dix finalistes sont : 

  1. Nthabiseng Mosia, directrice commerciale et cofondatrice, Easy Solar (Afrique du Sud).
  2. Theo Baloyi, PDG et fondateur, Bathu (Afrique du Sud).
  3. Bola Bardet, PDG et cofondatrice, Susu (Bénin).
  4. Ayman Bazaraa, PDG et cofondateur, Sprints (Égypte).
  5. Andrew Takyi-appiah, fondateur, Zeepay Ghana Limited (Ghana).
  6. Christina Gyisun, PDG et cofondatrice, Sommalife Limited (Ghana).
  7. Thomas Njeru, PDG et cofondateur, Pula Advisors Limited (Kenya).
  8. Ismael Belkhayat, PDG et fondateur, Chari (Maroc).
  9. Ikpeme Neto, PDG et fondateur, Wellahealth Technologies (Nigeria).
  10. Albert Munyabugingo, PDG et cofondateur, Vuba Vuba Africa LTD (Rwanda).

Susu est une entreprise du domaine de la santé : ses services comprennent des forfaits de soins qui sont des ensembles de services curatifs et préventifs conçus pour surveiller l’état des patients atteints de maladies chroniques et des femmes enceintes. La société propose également des services d’assurance en partenariat avec des assureurs, s’adressant aussi aux membres de diaspora africaine au nom des proches restés au pays.

De son côté, le marocain Chari se présente comme un « guichet unique » qui met le pouvoir du commerce électronique entre les mains des détaillants.

La mission de Chari est de répondre aux besoins de ces entrepreneurs en leur assurant un approvisionnement régulier en produits de consommation et en leur offrant des services financiers. En quelques clics, l’application Chari permet à un magasin de proximité d’acheter des produits tout en bénéficiant d’un service de livraison gratuit en moins de 24 heures.

Les dix entrepreneurs de l’ABH 2023 ont été sélectionnés à la suite de plusieurs phases d’entretiens et d’évaluation des 27 267 candidatures reçues des 54 pays africains. Les finalistes sont donc originaires de huit pays. Leurs start-up évoluent dans un vaste éventail de secteurs, notamment l’agriculture, l’éducation et la formation, l’énergie, les services financiers, les soins de santé, la fabrication et le détail.

Les dix finalistes présenteront leur entreprise à un panel de femmes et d’hommes d’affaires lors de la finale, qui se tiendra en conjonction avec un Sommet et sera la plus importante édition de l’ABH à ce jour en l’honneur du cinquième anniversaire du concours.

 

Soutenir des pionniers

Se déroulant hors ligne à Kigali, au Rwanda, les 23 et 24 novembre prochains, et avec une retransmission partielle pour toucher tout le public africain, le Sommet et la Grande finale rassembleront un groupe varié d’acteurs de l’écosystème entrepreneurial du continent. L’événement comprendra des sessions, des allocutions, des ateliers, des rencontres entrepreneuriales et un concours de pitchs en direct, entre autres activités.

L’« ABH renouvelle son engagement à découvrir et à soutenir les pionniers de l’entrepreneuriat africain qui sont les acteurs d’un changement positif au sein de leurs communautés. Alors que nous arrivons au cinquième anniversaire de notre engagement de dix ans envers cette initiative, nous sommes ravis par la grande diversité de talents parmi les candidats », a déclaré Jason Pau, directeur exécutif des programmes internationaux de la Jack Ma Foundation.

« Le concours ABH a prouvé que l’entrepreneuriat africain peut s’imposer comme une force sur laquelle compter pour promouvoir le développement social et le progrès économique. Il s’agit d’une vitrine vivante mettant à l’honneur des start-up ingénieuses qui trouvent des solutions et relèvent les défis grâce à une approche pertinente, compétitive, durable et collaborative », juge de son côté Rene Parker, cofondatrice et PDG de RLabs, juge des demi-finales d’ABH ces dernières années.

@AB

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *